• Fermeture estivale

    Fermeture estivale

    Fermeture estivale , sauf si les événements justifiaient  un suivi serré. ( tel que le vote et la mise en place du 3 ème plan d'aide à la Grèce à la mi août )

    Il faut savoir s'éloigner de l'ordi . Et je vais avoir peu de liaisons internet.

    Pensez à couvrir vos positions ,voir le CAC de la semaine

     Télécharger « le cac vu de Newyork 30.pdf »


  • Commentaires

    1
    Alain082
    Samedi 25 Juillet 2015 à 09:59
    Merci et bonnes Vacances !

    Alain,
    2
    berti
    Samedi 25 Juillet 2015 à 11:27

    Concernant la Grèce, ce qui m'a le plus impressionné c'est le retournement de veste de Tsipras, quelques jours à peine après le référendum , même Hollande ou Sarkozy n'aurait pas fait mieux ! :)


    Un petit lien de complément concernant les éleveurs français :


    http://www.upr.fr/actualite/eleveurs-dou-vient-le-malaise-quelques-rappels-pour-comprendre


    Dans les commentaires de la semaine dernière tu parles d'investir sur Total, alors que le prix du pétrole chute et que l'action est en baisse, peux-tu détailler ?


    Sinon je conseille cette lecture pour les vacances pour garder le moral :)


    "Comment tout peut s'effondrer" de Pablo Servigne et Raphael Stevens, qui est une synthèse de toutes les études économiques, financières et écologiques (GIEC entre autres) sur l'avenir de notre civilisation dans les 10, 20 prochaines années. si vous aimez le rock n' roll , vous allez être servis :)


    Bonne vacances également !

    3
    Alain082
    Samedi 25 Juillet 2015 à 13:53
    Berti tu n'as doublé pour total et la baisse du pétrole ;-)

    Total a un lien avec pétrole mais n'est pas forcément lié (cf historique des 2 cours). Puis Hemvé a peut-être eu l'info qu'après pour le raffinage.
    4
    Samedi 25 Juillet 2015 à 19:16
    Total distribue annuellement 2,4€ de dividende, soit 5% avant impôt ( 7 fois le livret A)
    Même si le pétrole baisse, l'action ne descendra pas beaucoup avec un tel dividende
    Je ne pense pas que le pétrole wti descende sous 40 $. On est donc pas loin des plus bas.
    Le raffinage représente des emplois en France, mais peu du chiffres d'affaires de Total.(5%)

    Quant a Tsipras , son seul choix était le retour a la drachme ou la mise sous tutelle. Dans le premier cas, rien n'était prévu : on n'improvise pas un système de paiement informatique en un mois ! Et les banques ont mangé leur capital ( 25 Mds). La BCE donne plus de crédit que l'ensemble des dépôts grecs (130 Mds) Le retour à la drachme était donc la paralysie totale du pays. L'arrêt de toutes les cartes de crédit, et de toutes les importations. La Grèce aurait crevé de faim. En fait Tsipras n'avait aucun choix. La politique a capitulé devant les réalités économiques.
    5
    Alain082
    Samedi 25 Juillet 2015 à 21:44
    Pour la Grèce voici un lien twitter avec une étude sur la pauvreté en Grèce en 2013.
    Le peuple grecque (hors armateurs, oligarques and co) pourra t'il 'tenir' encore longtemps ? https://twitter.com/Alain082/status/624912618067787776
    6
    Samedi 25 Juillet 2015 à 22:12

     La FED a mis par  inadvertance en ligne, vendredi 24 juillet,  ses prévisions économiques telles que discutées en FOMC, le 17  juin. Ces informations ne devaient pas être publiques. Elles le sont devenues. 

    L’inflation prévisionnelle passerait de 0,6% au T4 2015, à 1,6% au T4 2016. En conséquence la FED prévoit de passer de taux de la FED de 0,35% à 1,26% sur la même période. Et le 10Y passerait de 2,63% à 3,14%. Le PIB prendrait 0,8% dans le même temps. En temps normal je vous aurais calculé les conséquences sur le S&P 500 au point près. Là je suis en vacances, sans mes outils.
    A vue de nez, cela nous donne un S&P 500 stable sur la période du T4 au T4 l’année suivante.
     

    Ce qui m’inquiète plus, est le passage du 10Y à 2,63% fin 2015. On était à 2,26% vendredi soir. Aura-t-on  0,8% de croissance supplémentaire d’ici la fin de l’année pour éviter la baisse des actions, suite à une hausse des taux ? Peu probable, d’autant que les publications actuelles sont conformes en résultats, mais en baisse en prévision de chiffres d’affaires. La FED reconnait-elle même que le PIB ne sera pas à 2% en fin d’année, mais seulement à 1,55%. Donc en baisse sur 2014 !

     On s’achemine donc vers une baisse de WS

    7
    Samedi 25 Juillet 2015 à 23:30

     @Alain, Le seuil de pauvreté pour Eurostat et pour  la Grèce est défini par  60% des revenus du niveau médian. (50% pour l’OCDE). Cette grandeur telle que la définit l’Europe  n’a aucune signification économique. A l’opposé, les Usa ou  l’Australie  définissent un niveau absolu, nécessaire pour vivre décemment. 

    En 2010 le revenu médian grec était égal au revenu français, avec une production par habitant 30% plus faible… grâce à un endettement record ! En diminuant le niveau d’endettement, depuis 2011, le revenu médian ne fait que baisser si on n’augmente pas simultanément la production. Ce que l’on ne fait pas. Le salaire des chômeurs et des retraités doit- il diminuer moins que le salaire médian ?  La question n’a pas grand sens. Il faut remettre la Grèce au travail. La vraie bonne question est : quelle mesure prend- on pour augmenter la valeur ajoutée créée par la Grèce ? Malheureusement il va falloir passer par une mesure qui favorise les actifs, par rapport aux inactifs : augmenter le salaire médian, c’est inévitablement augmenter le nombre de pauvres, à court terme, tout en augmentant la valeur absolue du seuil de pauvreté.

    8
    berti
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 19:26

    Merci pour les précisions sur Total,


     


    Ci-dessous extrait d'un article de Jacques Sapir :


     


    "(...) ce que Tsipras a refusé c’est la proposition de Varoufakis de (1) réquisitionner les banques et (2) de réquisitionner la Banque de Grèce. Ce faisant, le gouvernement aurait eu accès aux réserves (sous contrôle de la BCE avant la réquisition) déposées à la Banque de Grèce mais aussi dans les banques commerciales. La réquisition est un mécanisme qui permet à tout gouvernement de la zone Euro de s’affranchir de la tutelle de la BCE. Dire, dans ces conditions, que le choix de Tsipras était entre la banqueroute et la capitulation est faux. La décision de Tsipras a été politique, et non économique. C’était un choix entre s’engager sur une voie, celle que proposait son Ministre des finances Yanis Varoufakis, voie pouvant le conduire à sortir de l’Euro, ou bien d’accepter l’austérité. (...)"


     


    artcile en entier:


     


    http://russeurope.hypotheses.org/4144

    9
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 23:41

     

    Sapir, comme tout universitaire est loin des contingences matérielles. On saura dans quelques  semaines l’état réel des banques grecques. Les coffres sont vides : plus un seul euro, plus un seul  dollar. Réquisition ou pas cela n’aurait rien changé. Les banques   n’auraient  pas pu payer  les importations indispensables à la Grèce pour se nourrir. D’ailleurs aujourd’hui elles restent  très limitées, dans leurs paiements sans une recapitalisation de 25 Mds.
    Quant à passer à la drachme, cela aurait été l’improvisation la plus totale : il aurait fallu imprimer des billets des semaines auparavant. Ce qui n’a pas été fait. Tamponner les billets en euro en « euro drachme » n’était  plus possible, ils sont tous enterrés sous les matelas et ne sortiront pas.
    Quant aux virements, la Grèce aurait été obligée de débrancher Target 2, sans avoir aucun système de rechange. La BCE interdit l’utilisation simultanée de deux monnaies. Plus aucune carte de crédit Visa, Mastercard n’aurait fonctionné en Grèce. Il faut à minima un an pour  construire un nouveau système informatique indépendant et l’implanter. Et des banques crédibles en bout de chaine.
    Je ne vois pas les exportateurs européens accepter des bouts de papier, signés « Varoufakis », pour se faire payer. En plus ils n’ont pas le droit.  

     

    Quant à  l’Argentine, la Slovaquie ont  quitté leur ancienne monnaie, elles avaient un minimum anticipé. Et les virements, il y a vingt ans, n’avaient pas la place qu’ils ont aujourd’hui. C’est donc bien la banqueroute du système bancaire grec qui a fait capituler Tsipras.

     

    10
    Alain082
    Lundi 27 Juillet 2015 à 15:19
    En Chine plus grande baisse en 1 jour depuis 2007 http://t.co/V2JpMEm2er.
    11
    Lundi 27 Juillet 2015 à 21:57
    J'avais bien fait de prendre des couvertures Elles fonctionnent. Elles sont faites pour assurer la tranquillité en vacances
    12
    Alain082
    Lundi 3 Août 2015 à 08:28
    Bonne semaine à tous, on commence par la réouverture de la bourse d'Athènes ce matin.
    En perdront-ils leur Latin?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :