• Forte hausse du yen

    Forte chute du yen

     Au sommaire :

    • Forte hausse du yen,
    • Le pétrole reprend la main sur les marchés actions,
    • La composition du CAC et du DAX en question,
    • L’hypocrisie sur les paradis fiscaux,
    • Forte baisse du cuivre : ça sent la récession.

     

    Télécharger « le cac vu de Newyork 15.pdf » 

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Goodoff
    Samedi 9 Avril 2016 à 09:39

     

    Super intéressant,  l’inter comparaison des indices  CAC et S&P

    2
    Goodoff
    Samedi 9 Avril 2016 à 11:25

     

    Si j’ai bien compris, l’eurodollar n’a joué aucun rôle depuis un an dans la chute relative du CAC  par rapport au S&P 500. Ce qui est une surprise , pour moi.  C’est la composition sectorielle des indices, et les économies respectives qui en sont responsables. Toute la question maintenant est : quelle croissance relative peut-on espérer ?  Pas de miracle en France. Mais un démarrage peu brillant aux US.

    3
    Sylvain 24
    Samedi 9 Avril 2016 à 15:23

     La plupart des clubs de foot ont ouvert des sociétés écran à Panama. Quand on voit la masse d’argent manipulé par l’UEFA, par  les footballeurs  et leurs implications dans l’évasion fiscale, Hollande  a-t-il eu raison de les dispenser totalement d’impôts lors des manifestions de l’euro 2016 ? Et créer ainsi un nouveau paradis fiscal. Manifestement le foot a les moyens de payer ses impôts. Par contre tous les contribuables paieront plus d’impôts locaux, pour rembourser les nouveaux stades développés à grand frais. 

    Quand on voit la croissance du PIB irlandais, peu probable qu’elle provienne de la croissance agricole. L’Europe devait-elle renflouer en 2008 l’Irlande en faillite, sans l’obliger  à prendre  un taux d’imposition sur les entreprises, harmonisé au taux européen ? 

    Les gouvernements  européens sont les premiers à créer des distorsions, qui ensuite leur sautent à la figure. Ce sont eux les principaux créateurs de paradis fiscaux.

    4
    phoebe 75
    Samedi 9 Avril 2016 à 21:26

     

    Finalement il n’y a rien de neuf sur la planète ; Hollande perpétue la tradition de Louis XVI : emprunter à l’étranger (Suisse…) en leur demandant de garder le secret. Necker était chargé de l’opération. D’où la naissance du secret bancaire suisse  …à la demande expresse des français.

     

    5
    Lundi 11 Avril 2016 à 21:05

     @ Kahlan  réponse aux 2 questions sur les  connections monnaies-indices  et les taux  

    Les  connections monnaies-indices  

    Jusqu’ au 1er janvier 2016, le CAC en $ et le S&P 500 suivaient la même courbe. Le CAC en € se différenciait de WS suivant la valeur de l’eurodol.  80 % du Chiffres d’affaires des valeurs du CAC  est fait en $. Donc les bénéfices aussi.  Cette corrélation est de moins en moins vraie depuis un mois, parce que les bénéfices des valeurs exportatrices dégringolent ! 

    Depuis 2008, le $/yen et le S&P 500 suivaient rigoureusement les mêmes courbes. Ce n’est plus vrai depuis mars. Cela m’interroge forcément. Le $ /yen est la principale variable des marchés. La boussole. Le Japon étant la première tirelire mondiale pour les placements. Or le Japon  se replace aujourd‘hui sur le yen !! WS est trop cher.   

    La baisse des taux 

     Le bulletin  faisait dix pages. J’essayais de rester à l’essentiel. Donc Exit les taux . Le QE japonais et le QE de la BCE sont totalement inefficaces sur l’économie. Les banques centrales  ont beau racheter de plus en plus de dettes ; les taux ne baissent plus. Ces dettes sont trop chères. Personne n’en veut plus. Seul le taux US, laissé à lui-même, suit les cours du pétrole. Il baisse avec le pétrole  (inflation prévisionnelle induite) .et le $ suit ses fluctuations. La chute des taux US est responsable en  grande partie de la hausse du yen de la semaine dernière. La hausse de l’euro répond au même critère. Euroyen et  le spread taux euro japon fluctuent dans leurs bandes, sans excès. 

    Même le 9 ans allemand est devenu négatif ! Les taux négatifs au Japon, en Allemagne, en Suisse se répercutent dans les prélèvements  bancaires. Les déposants, les entreprises, retirent leur argent des comptes, et elles les  transforment  en billets placés dans des coffres.. L’opération est gagnante, pour des montants dépassant 5 000 €  quand on arrive à un  prélèvement de 1%.  La Suisse vient de publier que sur ses 60 Milliards de FCH  émis en billets, 40 Mds  sont  en coupure de 1000 CHF, et la plupart sont dans de coffres forts !  C’est une catastrophe économique : le contraire de l’objectif des banques centrales ! Quand Mario va-t-il en prendre conscience ?   

    Donc on revient au point de départ : que va faire le pétrole ? Peut- il franchir sa forte résistance avec une surproduction importante ? Que va faire  l’inflation US ?    

    Quant à l’économie mondiale, elle est plutôt morose. Les prévisions de CA des publications US sur le T2  vont être intéressantes. L’or comme toujours fait l’inverse du $ et des taux. Elle prend acte.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :