• La baisse du pétrole coiffe les indices

    La baisse du pétrole cape les indices

    Au sommaire:

    • la baisse du pétrole coiffe les indices.

     

    Télécharger « le cac vu de Newyork 25.pdf »

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Francis
    Samedi 24 Juin à 10:48

    Merci encore pour votre billet hebdomadaire que je lis toujours avec grand intérêt...

    Une suggestion d'investissement en actions pour le PP qui s'est prudemment désengagé des financières et du pétrole au cours de la semaine dernière ? Quels sont d'après vous les secteurs qui vont bénéficier le mieux de cet environnement pétrole et taux bas ?

    2
    Samedi 24 Juin à 11:08

     Attention, le pétrole peut rebondir, mais ni de manière spectaculaire, ni de manière durable. 

    Les secteurs qui ont le vent en poupe sont la santé, l’industrie (les PMI manufacturier  de juin vont encore être bons), la consommation par internet (Amazon…). Des prix bas de l’essence donnent du pouvoir d’achat, donc de l’investissement et de la consommation, mais avec un déphasage de 12 mois. 

    3
    Francis
    Samedi 24 Juin à 11:11

    Merci. Concrètement, à ce stade, une ou deux valeurs éligibles au Pea ?

    4
    max11
    Samedi 24 Juin à 12:11

    Merci pour le suivi hebdo.

    5
    Samedi 24 Juin à 12:34

     

    Conseiller le stock picking n’est pas facile. Il faut suivre chaque entreprise et je n’ai pas le temps d’assurer ce suivi. Mes conseils s’arrêtent aux indices, et au secteur, Prendre des etf sectoriels. 

    Pour l’industrie Valeo marche bien, Pour la distribution Amazon, (mais pas éligible Pea); pour la santé il faut aussi chercher à l’étranger. 

    On peut aussi s’intéresser à Total sur repli .Vu ses rendements elle ne descendra pas beaucoup plus bas

     

    6
    Francis
    Samedi 24 Juin à 13:51

    J'ai bien conscience qu'il est difficile et risqué de conseiller du stock picking. Les choses vont tellement vite, en bourse, dans un sens ou dans l'autre. 

    Il s'agissait simplement d'obtenir de votre part quelques pistes de réflexion. Merci d'avoir joué le jeu.

    Quant à Total, je ne suis pas sûr, personnellement, que son rendement soit totalement à l'épreuve d'une baisse forte et durable du pétrole. C'est ce qui m'a fait sortir.

    7
    Samedi 24 Juin à 17:20

    Il y a une chose que je recommande : ce sont les fonds PME que l'on peut mettre sur un PEA. Le CAC PME a fait 24% depuis le début de l'année et ce n'est pas fini. Les mesures Macron devrait de plus favoriser les PME.

    8
    jackbenoit
    Samedi 24 Juin à 19:37

    Bonjour et merci pour votre suivi hebdomadaire

    Les livraisons de carburants routiers sont en baisse depuis le début de l'année en France de 1.6% par rapport à l'an dernier (source UFIP) , finalement on est dans la tendance , la suite sera peut-être différente car les Américains consomment plus à la période estivale , ceci expliquerait que certains pays veulent augmenter leur production pour profiter d'une demande saisonnière à venir , donc la baisse sera peut-être de courte durée ...?!?

     

      • Lundi 26 Juin à 11:29

         

        Il y a toujours eu chaque année une saisonnalité sur la consommation de pétrole avec un creux de 2Mb /j au premier trimestre, alors que la production est à peu près stable.  Fin juin, la consommation mondiale égale la production mondiale à 97,2Mb /j. Mais avec un stock de 3100 Mb, alors qu’il était de 2000 Mb il y a 3 ans. Il faudra des années pour résorber ce stock de 1000 Mb. Donc une menace permanente de baisse des cours. Une probabilité faible de remontée des cours avec un tel stock qui fait tampon sur les prix.  

        Le problème n’est plus là , sur la différence entre consommation et production mondiale, mais il est sur  le basculement de gasoil à essence, en Europe. Que fait-on des surplus de gasoil ? On les déverse où ?  Dans la mer ?   Comment satisfait-on la demande supplémentaire d’essence ? La France est un grand exportateur d’essence vers les US, et un grand importateur de gasoil. On risque donc de voir un effondrement du cours mondial du gasoil, et une hausse vertigineuse de l’essence. La fiscalité ne compensera pas. Elle aggravera le problème. Il va falloir augmenter brutalement l’extraction de brut pour satisfaire la demande d’essence. On ne sait pas transformer du gasoil en essence ! Les politiques feraient mieux de réfléchir au problème, avant de demander aux particuliers de basculer brutalement en 5 ans leur parc auto diesel en un parc essence. Dans 5 ans, ils devront  rationner la circulation essence, devant le problème créé par eux-mêmes.

      • jackbenoit
        Jeudi 29 Juin à 14:05

        Ben oui , après avoir favorisé le moteur diesel , pour le bénéfice de certains industriels et actionnaires au détriment de la santé des gens , on va maintenant les faire payer doublement , comment les gens peuvent se réconcilier avec ceux qui nous gouvernent si on tape toujours sur les mêmes .

    9
    jackbenoit
    Dimanche 25 Juin à 00:41

    Un petit lien vers une interview de Philippe Béchade sur l'Ubérisation , le thème favori de notre président ....ou comment on revient au 19ème siècle , pour le bonheur de ceux qui nous gouvernent financièrement en jouant toujours la carte du moins disant , fatalement ce sera  le retour du tâcheron (vilain mot mais réalité moderne)  ...le retour de l'esclavagisme modernisé...

    Quel bel avenir !

    https://www.youtube.com/watch?v=dG8ozfgpcAE

    Un autre thème intéressant expliqué par Olivier Delamarche lors d'un interview sur Boursorama ...

    Les chiffres du chômage dans les pays ....

    http://www.boursorama.com/actualites/voici-les-vrais-chiffres-du-chomage-1c7491125aa55e7fcdde2ecc634dec3f

     

    Le peuple se réveillera , n'en doutez pas

    10
    jackbenoit
    Vendredi 30 Juin à 21:46

    Le pouvoir  dictatorial  commence avec son assemblée , son congrès , ses médias,  le législatif et l'exécutif dans la même main  que reste t-il pour pouvoir contester les mesures qui vont laminer la population pour le bénéfice des plus aisés ,lobbies , banquiers , gros actionnaires ....? Nous allons connaître la précarité dans un pays dit"riche" , bien sûr ce sera toujours les mêmes qui vont subir . La seule solution sera d'avoir des réponses différentes de ce qu'on connaît habituellement compte tenu de cette position quasiment monarchique ....

     

    11
    Vendredi 30 Juin à 22:41

    Je me suis élevé sur ce site, contre l’absentéisme record et le fait que Macron avec 15% des voix raflait la mise. Que ceux qui n’ont pas été voté, s’en prennent à eux-mêmes. Ils pouvaient contribuer à un résultat différent que cette monarchie républicaine ; ils ne l’ont pas fait. Et bien qu’ils ne viennent pas se plaindre. Maintenant place à  « Hollande saison 2, mon ami, c’est la finance ». Rendez- vous dans 5 ans.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :