• La crise bancaire chypriote en "live"

    1.  

    La crise bancaire chypriote en "live"En fonction de l’actualité les événements en live :

      

    •  mercredi 20 mars , le compte à rebours pour éviter l’implosion bancaire a commencé. La date limite de la BCE pour arrêter la fourniture de liquidités est lundi 25 minuit
    • dimanche 24 , réunion de l'eurogroupe qui débloque une aide du MES de 10 Mds €, mais exige la restructuration des banques, et la faillite de Laiki
    • Lundi 25, les marchés sont dijssellbloemés
    • Toutes les  banques sont restées fermées mardi 26 et mercredi 27, 
    • Après 12 jours de fermeture, toutes les  banques ont ouvert leurs portes  jeudi 28 , avec des restrictions. 

    le résumé de la semaine  du 23 mars:Télécharger « le cac vu de Newyork 12.pdf » 

    -   le résumé de la semaine du 28 mars est paru vendredi, dans le Cac vu de nouillorque du 29 mars,au dessus

      Le live en direct    

    mise à jour mardi 2 avril 23h 

    ------------------------------------------------------------------------------------ 

     hemve31

     mardi 23h

    Le président chypriote envisage l’ouverture de casinos dans l’ile pour compenser les pertes de recette. Ils sont déjà nombreux dans la partie nord turque de l’ile.  Notre Ministre de l’Economie qui parlait de supprimer « l’économie  casino » a vu juste comme d’habitude.

    Le ministre des finances chypriote Michalis Sarris démissionne. Il avait été auparavant président de Laiki, et ne  peut rester à son poste, compte tenu de la commission d’enquête sur les responsables de la crise financière. 

     --------------------------------------

     Samedi  30 mars 16h

    Pour éviter le bank run , Chypre bloque toute la trésorerie des PME.

    Lundi sera férié pour la troisième semaine consécutive: ce pays orthodoxe qui fêtera Pâques le 5 mai, commémore lundi le début de la révolte armée contre le mandat britannique le 1er avril 1955, aboutissant à  l'indépendance de l'île en 1960.

    Les déposants de BoC vont perdre plus que prévu. Les calculs actuels donnent au minimum 37,5% avec une possibilité d’aller jusqu’à 60%:

    - 37,5% de leurs dépôts vont être échangés contre des actions de BoC,

    - 22,5 % supplémentaires seront bloqués 90 jours et non rémunérés,

    - Les 40% restants seront bloqués, non rémunérés, pendant 6 mois, pour empêcher les déposants de retirer leur argent. Ils pourraient ultérieurement  être retournés à leurs propriétaires.

    Ces délais et les ponctions opérées menacent la survie de beaucoup de PME. On parle maintenant d’une chute prévisionnelle du PIB de l’ordre de 20% Les municipalités ont déclaré que si elles étaient concernées par la ponction, elles ne ramasseraient plus les ordures. Mgr Chrysostomos, qui était prêt à donner tous les biens de l’église  la semaine dernière, a  saisi la justice pour tenter d'empêcher toute saisie sur ses avoirs à la BoC !Selon la presse grecque, BoC, Laïki et Hellenic Bank ont effacé des millions d'euros de dettes ces cinq dernières années au bénéfice de sociétés liées à des personnalités politiques.

    Les chypriotes ne peuvent emporter plus de 300 €, dans la partie turque de l’ile ; les non résidents sont limités à 500 €

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Jeudi  28 mars 20h 

    Les banques rouvrent dans le calme. La BCE aurait envoyé hier 5 Milliards  € par avion, en petites coupures dans 5 conteneurs. Je pensais que cela ferait un volume plus important. La plupart des 300 € journaliers ont été retirés dans les billetteries. On parle maintenant de restrictions pendant  au moins un mois.  

    Les dépôts dans les banques chypriotes avaient déjà reculé en janvier de 2% et en février de 2%, pour s’établir à 46 Mds € fin février publie la BCE. 18% des dépôts des non résidents avaient déjà été retirés leurs dépôts en février. On verra ce que donnent les chiffres de mars.    

    Le parlement demande la démission du gouverneur de la banque centrale chypriote. Le Président réduit son salaire de 25%, par solidarité, les ministres de 20%.  

    En Italie, Bersani jette l’éponge pour former un gouvernement de minorité, suite à l’absence de soutien du Sénat. Beppe Grillo, refuse de soutenir un gouvernement et  veut voter les lois au cas par cas. On s’achemine vers un gouvernement « technique », sans Monti. La crise institutionnelle va susciter de profondes inquiétudes sur les marchés. La  dette de l ‘Italie pourrait être une nouvelle fois déclassée, Le week-end pascal s’ y prête. Un tiers des entreprises italiennes sont confrontées à des problèmes de liquidités. 

     --------------------------------------------

     Mercredi 20h 

    La crise bancaire chypriote en "live"Chypre se prépare à rouvrir les banques jeudi matin. G4S l’entreprise britannique de sécurité va assurer la sécurité des files d’attente devant les banques, avec 750 vigiles. Toutes les banques rouvrent jeudi 28 à 11h, (12 h locales) avec des restrictions.

    Chypre précise l’encadrement des capitaux  Pendant 4 jours ,les retraits seront limité sà 300€ /jour. La restriction  concerne aussi les virements à l’étranger. Les paiements à l’étranger sont limités à 5000 € /mois par personne et par banque. 3000 € pour les espèces. Les transactions sur l’ile seront libres. Moscou met en garde Nicosie sur des restrictions trop sévères, lors de la renégociation du prêt. 

     

    Le contrôle des capitaux en zone euro est une première

    Chypre implante le contrôle des transferts dans une économie qui n’a pas sa propre monnaie. Pas facile, car l’argent qui quitte l’ile ne devrait pas perdre de  sa valeur contrairement à ce qui s’est passé en Argentine et à Chypre. Il est probable que l’ouverture de nouveaux comptes, cartes de crédit, virements, vont être réglementés. Le contrôle ne va pas être temporaire, pour une semaine, comme annoncé, mais durer des années. Les investissements à Chypre vont être en chute libre. Il y a maintenant deux euros : l’euro chypriote et l’euro des 16. Ils pourraient  finalement avoir une valeur différente suivant leur localisation, pour tenir compte des possibilités d’acheter un bien à l’étranger. La monnaie unique a vécu. Les russes vont utiliser les importations exportations pour assécher leurs compte.1600 compagnies grecques (tourisme, fret,) sont incapables de payer leurs impôts en Grèce avec les comptes bloqués. Le chômage de Chypre va inévitablement monter à 30%. 

    On observe sur les marchés que les capitaux quittent l’Europe du sud (Grèce, Espagne, Italie) et se refugient sur les dettes US, allemandes et japonaises, qui voient leurs taux en chute libre respectivement à 1,84%, 1,27%, 0,52%, alors que ceux de l’Europe du sud sont en forte hausse.

    L’Italie inquiète. Beppe Grillo refuse toute coalition. La nouvelle émission du Trésor s’est mal passée ce matin. L’offre n’a été couverte que 1,2 fois au lieu de 3 habituellement. Ce qui a pesé sur les marchés et l’euro qui passe sous les 1,28.

    Le Royaume uni a besoin de 25 Mds £ pour recapitaliser ses banques au niveau de 7% de fonds propres. 

    Peu probable que les marchés se stabilisent, avant que l’euro rejoigne la résistance de 1,269. 

    Pas de marchés vendredi et lundi .WS est aussi fermé vendredi mais ouvert lundi. Les opérateurs vont vouloir se couvrir avant le grand week-end de Pâques. On ne peut exclure que les politiques européens profitent de la fermeture des marchés de 4 jours. Pensez à protéger vos positions, avant jeudi soir.

     ------------------------------------------------------------------------

     Mardi  22h

    Un plan de sauvetage pour les banques, un plan de naufrage pour les chypriotes ? C Pissarides, chypriote et  prix Nobel d’économie pour ses travaux sur la création d’emploi invite ouvertement Chypre à sortir de l’euro, pour pouvoir dévaluer.

    Le président de la Bank of Cyprus démissionne. Le directeur a été limogé par la troïka

     La banque du Pirée reprend pour 542 Millions € en numéraire, les filiales des banques chypriotes (BoC, Laiki, et Hellenic Bank) localisées en Grèce  312 succursales , 5628 salariés, 15Mds de dépôts et 16 Mds de prêts

     Les filiales en Grèce, en Russie et au Royaume uni auraient sorti plusieurs milliards, depuis le 16 mars. Dès le premier jour, Laiki aurait perdu 2,5 Mds € des dépôts étrangers par l’intermédiaire des filiales à l’étranger qui n’étaient pas fermées. Une fuite qui pourrait menacer le plan européen. Une faille qui pourrait couter cher.  La BCE confirme la fuite de capitaux, sans donner de chiffres. La mainmise sur les fonds des déposants non résidents est loin d’être aussi aisée que ce qui a été présenté par l’eurogroupe ce week-end. Si les retraits ont été vraiment importants, le plan deviendra impossible à mettre en œuvre. Ce sont les PME chypriotes qui paieront la note, et les 60 000 britanniques qui vivent sur l’ile . Ils détiendraient 2 Mds. Les retraites des 20 000 britanniques n’ont pas été versées sur les comptes chypriotes.

    Les répercussions de la crise ne sont pas où on les attendait : Dimitri Ribolovlev, actionnaire majoritaire de l'AS Monaco, était aussi  l'actionnaire principal de la Bank of Cyprus pour 5,1%.  AS Monaco risque d’être mis au pain sec.

     Et une bonne nouvelle, la Chine crée un nouveau « Chypre » chaque semaine. Il n’y a donc aucun problème pour trouver de nouveaux paradis fiscaux. D’ailleurs l’essentiel de cette activité se délocalisait en Asie, bien avant le week- end dernier. Nombreuses possibilités de reconversion. D’ailleurs Chypre n’a-t-il pas été créé par les banquiers libanais qui ont fui leur pays ?   

     Le S&P est mardi soir à deux points de son sommet de 2007. On est dans le scénario « kiss and good bye ».Rude bataille sur l’eurodol, aujourd'hui avec une volatilité très forte : 0,5 centimes  en deux minutes. Les « zinzins » sont là pour défendre la ligne de résistance 

    ------------------------------------------ 

       Lundi 23h 

     La banque centrale de Chypre revient sur sa décision d’ouvrir les banques mardi. Toutes les banques resteront fermées jusqu’à jeudi matin . Les marchés européeens sont fermés vendredi.

    Depuis 10 jours, les  nombreuses agences de Russie, de Grèce et de Londres sont ouvertes. Les non résidents peuvent vider calmement leurs comptes. Les banques se retrouvent devant un problème inédit : séparer les dépôts "assurés" des dépots "non assurés " 

    ----------------------------------------------------------------------- 

     

    Lundi 20h

    Les communiqués de victoire se sont succédé : « La crise est définitivement résolue… ». Les bourses étaient  euphoriques, avant les déclarations de  Dijsselbloem cet après midi ...

     La crise est elle résolue ?  Rien n’est moins sûr. Nous sommes face à une faillite bancaire, organisée, mais une faillite, pour des banques qui passaient haut la main les stress tests de l’UE ! Il y a longtemps qu’il n’y avait pas eu de faillite bancaire d’une telle ampleur en Europe (30 Mds € au bilan de Laiki). La contribution demandée aux déposants dépend du choix de leur banque !! A partir d’aujourd’hui on demande aux déposants de juger leurs banques, et aux PME de se poser la question s’il est raisonnable d’avoir plus de 100 000 € sur une seule banque. La bonne solution était la proposition initiale allemande, d’ il y a 9 mois, de laisser les mauvaises banques faire faillite, en garantissant les dépôts, et de faire payer les actionnaires et les créanciers de premier rang, comme il est prévu par la loi. Comme le font tous les mois les Etats unis, et comme l’a fait l’Islande.

     A Chypre, les dépôts des entreprises sont mis à contribution pour recapitaliser les banques. Très peu de particuliers ont plus de 100 000 € en dépôts. Ils ont fractionné leurs dépôts dans plusieurs banques, diversifiés leurs avoirs en titres qui restent leur propriété. La taxe s’applique donc principalement aux PME ou aux entreprises,  étrangères qui vont toutes partir, supprimer les emplois, et trouveront les bons montages pour  faire partir leurs capitaux, hors de Chypre. C’est suicidaire pour l’économie de Chypre.  Une paralysie inévitable, Chypre est laissée à elle-même, sans aucune aide publique 

    La crise bancaire chypriote en "live"

    L’accord de cette nuit répond à quelques points, mais laisse beaucoup de  questions en suspens. Revue de détail 

    1/ Où sont les liquidités qui garantissent les dépôts inférieurs à 100 000 € ? 360 000 petits déposants chypriotes, 7 Mds sont nécessaire. Le MES va fournir 9 Mds de prêts, pour garantir les dépôts. Ce prêt doit être approuvé par les parlements de plusieurs pays, dont l’Allemagne. Les fonds ne seront pas disponibles avant mai. 

     2/ Où sont localisées les liquidités des dépôts des entreprises qui sont gelés ?  50 Mds devraient  survivre au hair cut. Elles n’existent plus physiquement Il n’y a rien en face des écritures. Non seulement rien n’est prévu. Mais l’avance de trésorerie à très court terme de la BCE de 9 Mds  du programme ELA devra être transférée de Laiki à BoC, puis remboursée. Et le MES limite son prêt à 9 Mds, principalement pour les dépôts « assurés ».  Comment fonctionnent les entreprises dès lundi peuvent-elles utiliser le montant de leur dépôt inférieur à 100 000 €? Comment paient- elles les salaires, les fournisseurs ?  Chypre doit se débrouiller seule. Le cout pour l’économie chypriote et considérable. La paralysie de l’économie semble inévitable. La dette de l’Etat monte à 100%.et personne ne prête plus à Chypre. Donc aucune aide publique en vue.   

     3/ Où est l’argent nécessaire à la recapitalisation des banques ? 4 Mds nécessaire, pour recapitaliser BoC. Les dépôts « non assurés » sont mis à contribution pour 4,2Mds, probablement à hauteur de 40%. 

     4/ Que se passera t’il, après une  journée d’ouverture pour les banques, une fois que les comptes auront été siphonnés ? Les banques ne possèdent que 5% des dépôts et emprunts Les liquidités vont- elles être siphonnées dès le déblocage ?  

     5/ Quand les filiales en Grèce des banques chypriotes seront-elles vendues à la Banque grecque du Pirée ? En attendant les grecs vont s’empresser de vider les comptes des banques non solvables. 

     6/ Comment évite t’on la faillite des 300 agences en Russie ? Qui délivre les liquidités ?  

     7/ Quel impact pour les entreprises étrangères qui viennent de s’implanter à Chypre? Elles vont chercher un pays plus accueillant.   

    8/ Comment contrôle-t-on les capitaux à l’intérieur d’un pays ? Du jamais vu. Comment fait-on pour régler les factures ? De beaux jours pour le marché noir.  

     Au vu de ces questions, on reste sur notre faim. On rentre dans la psychologie et la contagion. Que vont faire les déposants à Chypre et en Grèce ? Réponse mardi …si les banques ouvrent leurs guichets. Abandonné par tous quel est l’intérêt pour Chypre de rester dans la zone euro. Ne vaut il pas mieux pour elle en sortir, et dévaluer ?

    ----------------------------------------------------

     → Lundi 16h

    Dijsselbloem, le président de l’eurogroupe déclare que le plan chypriote  représente le nouveau modèle de résolution des crises bancaires. "D'autres pays devront restructurer leurs banques" .On pense évidemment à l'Espagne. Les marchés euphoriques lundi matin, se retournent à la baisse. Les bancaires plongent. le S&P 500 rate le franchissement de son record à quelques heures près. Pour créer une panique bancaire , il n' y a pas mieux. Les marchés étaient restés particulièrment calmes la semaine dernière. Ils risquent de changer de registre, et passer en mode panique face à autant de cafouillage politique. 

    Contrairement aux dires de M Dijsselbloem, ce sont les contribuables européens qui paient. Du moins pour  la garantie bancaire qui nécessite le  vote des parlements européens, pour le financement par le MES. La nouveauté c’est la recapitalisation qui ne sera  plus faite par le contribuable. Et c’est bien. Les actionnaires feront leur boulot de surveillance.  

    -----------------------------------------

    hemve31  

    → Lundi 8h

    L’Europe fait imploser l’économie chypriote.

    La crise bancaire chypriote en "live"

    L'UE et le FMI imposent la restructuration des banques, contre un plan d’aide du MES, un prêt de 10 Mds €, disponible au plus tôt en mai. La banque populaire est mise en liquidation. Les dépôts « assurés »  inférieurs à 100 000 € sont transférés à la Bank of Cyprus (BoC). Les dépôts des deux banques « non assurés »  devraient permettre de lever 4,2 Mds €. Ils sont gelés et utilisés pour payer les dettes et recapitaliser BoC, nationalisée de fait. Il ne s’agit pas d’une « taxe » ; ce qui obligerait à passer devant le parlement. Le parlement est by-passé. Le président doit face à la rue. BoC se verra prêté 9 Mds de liquidités court terme allouées par la BCE  à Laiki (1 Mds a déjà été versé).

    La gestion du temps de cette crise a été lamentable : 9 mois pour arriver à ce plan. Bruxelles déclenche une crise de confiance à l’ensemble des déposants de la zone euro,  Cela fait un précédent pour les autres pays. Les conséquences devraient être catastrophiques. L’euro va vivre au gré des réouvertures des banques, et du Bank run créé. Le risque de grève est important. La réouverture des banques reste incertaine. Chypre n'a plus aucune chance de s'en sortir. La réaction russe risque d’être violente.

    Le communiqué de l’eurogroupe (en anglais) des décisions prises à huis clos entre Ministres des Finances

    http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_data/docs/pressdata/en/ecofin/136487.pdf

    -----------------------------------

    hemve31  

    Lundi 0h

    Anastasiades refuse toujours le démantelement de Bank of Cyprus, qui signerait l'arrêt de mort de l'économie chypriote ( transfert des dépôts des entreprises dans une "bad bank" où ils seront bloqués plusieurs mois, et amputés). Il met sa démission dans la balance. la BCE a apporté 8 Mds € à Bank Popular en faillite , et pour les recupérer, elle veut faire une OPA sur les bons actifs de Bank of Cyprus

    L'accord en cours de rédaction stipule que les dépôts en dessous de 100 000 € seraient sauvés; ceux au dessus de 100 000 € , c'est à dire principalement ceux des entreprises sont gelés. Les participants veulent un accord , quelqu'en soit les conséquences pour l'économie locale, dont tout le monde se moque. Une fois de plus on va avoir un accord en trompe l'oeil qui porte en germe la prochaine crise.

    L'eurodol remonte  à l'annonce.

     -----------------------------------------------

    hemve 31

    Dimanche 19h, puis mise à jour toutes les heures. Dernière à 23h

    L’eurogroupe est retardé de quatre heures. La réunion initialement reportée à 20h a été  reportée une deuxième fois à 21h. Les informations sont contradictoires sur le commencement de la réunion à 22h. La nuit s’annonce longue. En fait tout se joue entre van Rompuy, Lagarde, Draghi, Dijsselbloem et le président chypriote Anastasiades  enfermés dans une réunion depuis le milieu de l'après midi, jusqu' à 22h. Ce n'est pas bon signe. Rien ne transparait des réunions préparatoires. La TV grecque dit que le président chypriote menace de démissionner et de provoquer un réferendum ou des élections. Draghi et Lagarde ont rejoint la salle de réunion des Ministres. van Rompuy et Anastasiades sont restés ensemble .

    A Chypre les retraits aux distributeurs sont limités à 100 € par jour, dans les banques depuis dimanche après midi. Le liquide étant le seul moyen de paiement depuis une semaine.

    L'eurodol qui cotait vendredi 1,30 vient d'ouvrir , en légère baisse à 1,2945 sur le forex

    ---------------------------------

    hemve31  

    Samedi 22h

    Négociation marathon sur le sort des banques

    L'idée d'une taxe exceptionnelle de 15% sur l'ensemble des dépôts bancaires au-dessus de 100.000 €, semble abandonnée par crainte de recours en justice de la part des banques saines, aussi l'attention se concentre-t-elle désormais sur la recapitalisation des deux premières banques en difficulté : Bank of Cyprus et la Popular Bank.

     

    Ø       Le démantèlement de la Popular Bank (étatique) semble acquis. La structure de défaisance de Popular Bank doit permettre d’économiser 2 Mds nécessaire au renflouement de la banque par l’état. Ce sont les déposants qui paieront la note

    Ø       Les dirigeants refusent le même sort pour la Bank of Cyprus. Les discussions portent sur le pourcentage d’hair cut des dépôts supérieurs à 100 000 € détenus par cette banque (20% envisagé). Ils recevront des actions de la banque en échange. Ces dépots sont gelés depuis vendredi soir

     

     

     

     

     La crise bancaire chypriote en "live"

      

      

      

    Bank of Cyprus est le premier établissement bancaire de Chypre, un quart des dépôts et des prêts ,555 agences dont 190 en Russie, 181 en Grèce, 126 à Chypre,  et 44 en Ukraine. Capital 2 Mds €, Capitalisation seulement 350 M€, bilan 36 Mds dont 28 Mds en dépôt, et 8 Mds réserves, actions et créances, 11000 employés

     

     La crise bancaire chypriote en "live" 

     

    Laiki Bank (Popular Bank) est le deuxième établissement bancaire, possédé à 84% par l’Etat suite à des difficultés en juin 2012, elle a été recapitalisée, mais encore 2Mds de pertes en 2012 ; 16% des prêts, et 15% des dépôts 439 agences dont une partie en Russie, Ukraine, Serbie. 8 500 employés

     

     

    ----------------------------------------------------------------------

    berni  

    samedi 19h    

    je renchéri, très documenté et intéressant!

    -------------------------------------------------------------------------------

    Tuzi  

    • Samedi 13 à 12h16  

    Merci pour tout ce travail Hemvé! Je suis devenu un lecteur régulier de ton blog qui est une mine d'informations précieuses.

    ----------------------------------------------------------------------------

    hemve31  

     

     Samedi 10h 

    Bras de fer entre les députés et l’eurogroupe  

    Le président chypriote part à Bruxelles samedi midi. La taxe à 15% sur les dépôts supérieurs à 100 000 € est toujours le nœud du problème. L’UE dit que c’est la seule solution pour financer d’ici lundi, les 7 Mds demandés soit 30% du PIB; la Russie la refuse. Il n’ y a pas beaucoup d’alternatives, face à l’urgence. Les députés ne se réuniront pas avant dimanche soir, seulement après la réunion de l’euro groupe. 

    La solution économique devient critique. La plupart des entreprises sont incapables de payer leurs fournisseurs ou d’être payées. L’activité ne tourne plus qu’à 30% 

    ---------------------------------------------------------------------

    hemve31  

    Samedi  23 à 0 h 

    La course au cash continue. Le contrôle des capitaux est voté 

    La banque grecque du Pirée va acquérir les filiales grecques des trois principales banques chypriotes pour 350 m€. Ceci va permettre de faire tomber le ratio d’endettement des banques chypriotes de 8 à 6,8 fois le PIB chypriote. Le volume de prêt des banques chypriotes  à la Grèce atteignait 23 Mds € Les banques grecques en cours de recapitalisation ont déjà reçu 34 Mds de prêt de l’Europe. 

    Moody dégrade les banques chypriotes à Caa3. 

    Les députés sont réunis vendredi soir, pour essayer de sortir le pays de la crise. Ils ont voté vendredi soir 3 lois, dont les suivantes :

    Ø       Tous les dépôts supérieurs à 100 000 € vont être transférés dans une « Bad Bank »  et remboursés en fonction de la vente des actifs. C’est-à-dire avec une perte de 30 à 40%. (une faillite qui ne dit pas son nom). 

    Ø       Le contrôle des capitaux  

    Ø       La création d’un fonds de solidarité  

    Le vote d’une taxation à 15% des dépôts supérieurs à 100 000 € est reportée à plus tard. Chypre doit trouver d’ici lundi 7 Mds €, pour obtenir une prolongation des facilités de crédit ELA. Les mesures sont trop imprécises pour savoir si elles vont satisfaire l’eurogroupe. Ce dernier doit se réunir dimanche à 17h 

    Les dépôts n’ont qu’une idée quitter le pays, dès la réouverture des banques. Rosneft le pétrolier décide de rapatrier tous ses capitaux de Chypre. La plupart des capitaux russes vont partir vers la Lettonie. Quant aux chypriotes ils vont transférer leurs avoirs progressivement hors de Chypre pour éviter un second hair cut. On évitera difficilement  la panique bancaire. Le déficit commercial atteint 20% ! Faut-il fermer la frontière terrestre avec le nord, pour empêcher le transfert des mallettes ?

    Les chypriotes auront la même monnaie, mais pas les mêmes droits que les autres membres de la zone euro. C’est un vrai coup porté à l’union économique et monétaire

    Le résumé de la semaine sera publié samedi matin

    hemve31  

    Vendredi 13h  

    Peu de nouvelles ce matin. Un accord avec la Grèce sur la cession des filiales chypriotes en Grèce serait en cours. Elles seraient recapitalisées par les banques grecques elles-mêmes soutenues par l’Europe. Cout probable 1 Mds. Mais on ne sait rien sur les montants. La rumeur a suffi pour ramener les bourses à l’équilibre.

    L’Allemagne s’impatiente et demande que le poids de la crise ne porte pas uniquement sur les contribuables, mais aussi sur les créanciers des banques chypriotes. Le parlement doit se réunir pour trouver de nouvelles mesures. 

    Popular Bank et Bank of Cyprus sont toujours menacés de faillite immédiate si aucun accord n’est trouvé. Bank of Cyprus appelle le parlement à taxer les dépôts de plus de 100 000 €, histoire de perdre ses derniers clients !  Les stations service sont sur le point de fermer, faute de liquidités. 

    La Slovénie entre dans la tourmente. Le nouveau gouvernement vient d’annoncer qu’elle doit trouver un milliard d’euros d’ici le 6 juin. Les banques ont 7 Mds de prêts non recouvrables qui représentent 20% du PIB.

    ---------------------------------------------------------------------------------

    hemve31  

    Vendredi 8h 40 

    Chypre quitte Moscou les mains vides : les négociations n’ont pas abouti. Les russes ne sont pas intéressés par le gaz chypriote. Moscou demande à tous ses ressortissants étrangers de quitter les établissements financiers européens et de sortir leurs avoirs des banques européennes 

    Tokyo termine en baisse de 2,3% et le dollar yen est passé à 94,6 sous le seuil de résistance majeur de 94,9 

    ---------------------------------------------------------------------------

    fredbe

    Vendredi à 07:10    

    Merci hemve pour ce live , je pense que l on viet un moment fort  . Chypre dit non à la troika . Je me pose des  questions sur la relation entre chypre et la france ? ( nos hommes politiques , nos banques) . Pourquoi le marché ne panique pas ? calme avant la tempete ? 

    ---------------------------------------------------------------------------

    hemve31  

     

     Jeudi 23h  

    Chypre refuse de participer à une téléconférence avec les ministres des finances de la zone euro. La zone euro demande à Chypre de séparer les dépôts en deux banques : ceux en dessous de 100 000 € qui seront assurés et ceux au dessus qui rejoignent une « bad Bank » et resteront bloqués  en attente de la vente des actifs. Ces derniers représenteraient 40% des dépôts. La France s’oppose à cette solution de scission des banques. La totalité des avoirs des banques s’élèverait à 126 Mds €, fin janvier.  

    Les retraits sont limités à 260 € par jour dans les distributeurs ; les virements par internet sont toujours bloqués depuis le 16 mars. Le gouvernement demande au parlement l’instauration d’un contrôle des mouvements de capitaux.

    Standard & Poor dégrade à CCC une nouvelle fois la note souveraine de Chypre. 

     

    La Turquie s’invite dans le débat sur le gaz chypriote. Elle veut sa part des champs de gaz, avant tout démarrage de l’exploration. 

     

    Les marchés terminent en baisse jeudi :  -0,83% pour le S&P, -1,43% pour le CAC. Le VIX est à 14. La tendance reste baissière Mais les marchés ne croient toujours pas à une crise. La volatilité des options reste extraordinairement basse en dessous de 20, et les options sont bon marché. A ce prix là il n’y a aucune raison de ne pas  couvrir ses positions par des puts classiques.  

    -----------------------------------------------------------------

    hemve31  

    Jeudi 17h 14  

    Si Chypre ne trouve pas le moyen de recapitaliser ses banques, il ne lui reste plus qu’à quitter l’euro et imprimer sa propre monnaie. Les deux grandes banques ne peuvent pas répondre à la demande de cash. 30 à 40 % des dépôts seront nettoyés. 

    La crise se durcit : Bruxelles demande impérativement à la France de respecter les 3% dès cette année 2013 ! et le Conseil d’Etat demande de ne pas imposer les riches à plus de 66 %, seuil déjà atteint. Le grand squeeze pour Bercy. Il ne reste plus qu'à taxer les comptes bancaires, des plus modestes comme à Chypre ! 

    ----------------------------------------------------------------------------------

    hemve31  

    Jeudi 13h 36

    L’économie de Chypre est complètement paralysée. Seuls les paiements en liquide sont acceptés dans les stations service, magasins….Chypre parle d’ultimatum de la zone euro. Il n’en est rien.

    Le programme ELA de la banque centrale chypriote a déjà fourni 9 Mds € depuis janvier, avec l’approbation de la BCE. Rappelons que ce programme avait été  décidé par Draghi en aout 2012 Ce sont les règles approuvées par l’ensemble de la zone euro. Ce que semblent ignorer les medias et les politiques. ELA ne doit en aucun cas se substituer à la solvabilité des banques, mais fournir des liquidités de manière temporaire. Ce qui a été fait au delà du raisonnable depuis janvier, avec 50% du PIB, en deux mois, sans aucune mesure pour arrêter l’hémorragie ! On peut indéfiniment continuer à faire marcher la planche à billets, mais ce serait au détriment de toute la zone euro. 

    La banque centrale chypriote communique que 11 Mds € de virements sont entrés dans les ordinateurs prêts à quitter l’ile, dès la réouverture des banques. On change d’échelle dans la crise. Les banques n’ont pas de tels montants disponibles.  Il ne reste plus  qu’à mettre en place  un contrôle des capitaux, en contradiction avec toutes les règles européennes sur la libre circulation des capitaux.  

    hemve31  

    Jeudi 21 mars 11H  16 

    Précision :L’autorisation de la BCE donnée à la banque centrale chypriote pour  distribuer des liquidités par le système ELA arrive à échéance lundi 25 mars. Il ne sera pas renouvelé, sans une recapitalisation des banques insolvables aujourd’hui. Les politiques ont 4 jours pour trouver une solution, avant le défaut de Chypre. Un plan B pourrait être proposé dans la journée. 

     

    4 solutions sont sur la table de négociation : 

    Ø       le sauvetage russe, une recapitalisation des banques, contre l’accès au permis de forer pour le gaz,

    Ø       la nationalisation des caisses de retraite (transformation des réserves en obligations d’Etat) ce qui ne rapporterait que 2 Mds

    Ø       la recapitalisation par le MES .mais l’Allemagne y est opposée  pour les situations passées, avant la mise en place des mécanismes de surveillance. l’Espagne demanderait l’identique 

    Ø       la faillite et la sortie de l’euro .Mais la faillite se propagerait aux banques grecques, impliquée pour 13 Mds sur Chypre. La zone euro devra une nouvelle fois soutenir la Grèce pour au moins 4 Mds, sans compter l‘effondrement de l’économie. Ce qui va faire le double .L’effet papillon commence   

    Aucune solution ne fournit à elle seule les 17 Mds € nécessaire.il va falloir trouver un mix, et imposer les dépôts bancaires 

    --------------------------------------------------------------------------------

    hemve31  

     

    jeudi 21 mars  9h40   

    Quatrième jour de fermeture des banques. L’économie s’arrête. C’est la première fois que les banques d’un des pays de la zone euro  restent fermées lors d’une crise de solvabilité des banques ou d’un état membre.

    Medvedev, le premier ministre russe, menace d’intervenir sur la parité l’euro. La Russie est le 4 ème détenteur d’euro dans le monde avec une puissance d’intervention importante, (240 Mds €). Elle peut aussi fermer le robinet de gaz qui alimente la moitié de l’Europe, si l’Europe ne veut rien entendre. Barrosso est convoqué à Moscou. Les gesticulations entre Berlin et Moscou n’ont jamais apporté quoique ce soit de bon à l’Europe 

    berni  

    Jeudi 21 Mars à 01:56    

    Une solution sera trouvée -comment imaginer le contraire?, je prends ca comme une opportunité de se placer à l'achat sur eurodoll

    -----------------------------------------------------------------------------------------

    hemve31  

     

    Mercredi 20  21h53,  

    Le compte à rebours pour éviter l’implosion bancaire a commencé. 

    Chypre annonce cet après midi que les banques privées ne rouvriront pas avant mardi 26. Ce qui donne 5 jours de délais aux politiques, pour trouver une solution. Chypre n’est plus en situation de se faire refinancer par la BCE, par apport de ses dettes publiques, qui ont le statut de junke bonds. Elle doit faire appel au système de financement d’urgence (ELA) de sa propre banque centrale. Mais l’autorisation de la BCE donnée mi- janvier pour deux mois est arrivée à échéance mi-mars. Sans un refinancement de ses banques privées, l’autorisation de la BCE ne sera pas donnée de mettre en œuvre ELA. Les autorisations ELA ne sont données qu’à des banques solvables. Les banques privées ne pourront pas alors ouvrir leurs guichets mardi 26.

    fredbe

    Mercredi 20 Mars à 06:57    

    Bonjour,

    Le mal est fait ? on se dirige  de nouveau vers  une crise . On peut shorter massivement ? Que va faire la france , on ne parle pas de cela à la tv ? A t on peur d'effrayer le petit français 

    --------------------------------------------------------------------

    hemve31  

    Mardi 19 Mars à 22:31    

    Après le refus du parlement, (36 non, 19 abstentions) que vont faire les chypriotes ? Rouvrir les banques ? Dans ce cas tous les chypriotes sortent immédiatement leur argent des banques. Les laisser fermer. L’économie s’arrête. Il ne reste plus qu’à rouvrir mais limiter les retraits à 500 € par semaine. Les anglais viennent d’envoyer un avion avec un million d’euros pour payer leurs 3500 soldats. 

    Impossible pour la zone euro de payer 17 Mds qui ne seront jamais remboursés. On s’achemine donc vers la faillite des banques et la sortie de l’euro. Mais la faillite se propagera aux banques grecques, impliquée pour 13 Mds sur Chypre. La zone euro devra une nouvelle fois soutenir la Grèce pour au moins 4 Mds, sans compter l ‘effondrement de l’économie. Ce qui va faire le double. L’effet papillon commence. 

     

    hemve31  

    Mardi 19 mars soir,

    le parlement refuse le hold up sur les dépôts bancaires

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    berni Profil de berni
    Jeudi 21 Mars 2013 à 01:56

    Une solution sera trouvée -comment imaginer le contraire?, je prends ca comme une opportunité de se placer à l'achat sur eurodoll

    2
    fredbe
    Vendredi 22 Mars 2013 à 07:10

    Merci hemve pour ce live , je pense que l on viet un moment fort  . Chypre dit non à la troika . Je me pose des  questions sur la relation entre chypre et la france ? ( nos hommes politiques , nos banques) . Pourquoi le marché ne panique pas ? calme avant la tempete ? 

    3
    Tuzi Profil de Tuzi
    Samedi 23 Mars 2013 à 12:13

    Merci pour tout ce travail Hemvé! Je suis devenu un lecteur régulier de ton blog qui est une mine d'informations précieuses.

    4
    berni Profil de berni
    Samedi 23 Mars 2013 à 18:13

    je renchéri, très documenté et intéressant!

    5
    berni Profil de berni
    Dimanche 24 Mars 2013 à 08:54

    Le plus étonnant, c'est que les déposants Russe n'aient rien vu venir, quelle va être leur réaction et quels impacts?

    6
    hemve31 Profil de hemve31
    Dimanche 24 Mars 2013 à 10:15

    Berni, Ce n'est pas sur que les deposants n'aient rien vu venir . Comme vous le voyez sur "le live" , les banques chypriotes ont un tiers  de leurs agences en Russie! Rien de plus facile pour ceux qui ont vu la crise arriver, d'avoir fait un virement internet sur l'agence russe, avant le blocage des comptes à Chypre. Surtout que la plupart sont des entreprises habituéees à réagir vite.


    On risque d'avoir des surprises au moment du paiement de l'hair cut . L'argent ne sera plus là . D''autre part, les agences en Russie doivent etre en train de se vider. Elles ne sont pas soumises au blocage. Les banques chypriotes vont donc se trouver en difficulté beaucoup plus grande. Je crois qu' on sous estime complétement l'imbrication avec la Russie, qui n'est même pas invitée à la table de négociation.


    Une crise comme celle là doit etre régléee en un week -end, avec tous les acteurs , et pas durer une semaine.

    7
    Lundi 25 Mars 2013 à 21:36

    techniquement on a un retracement "légérement battu" de 50 %...  http://the-early-bird.eklablog.com/the-early-bird-26-03-a80516594

    8
    hemve31 Profil de hemve31
    Mardi 26 Mars 2013 à 00:00

    Ce soir les trois couples de monnaie, euro, dollar, yen sont simultanément sur des supports importants. Ce qui est rare. Soit l’euro et le dollar rebondissent, soit on descend très bas. Réponse demain matin.


    Alex, Les monnaies aussi ont légérement dépassé les supports. Mais des fois, ça rebondit quand même. On verra demain à 7h


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :