• La France est-elle en faillite ? épisode 27

    65% des français le pense. Qu'en est-il ?

    • Le palmarès de la dette
    • Une croissance inférieure au cout de la dette
    • L’augmentation de la dette en 2013
    • Financement des non-résidents
    • Le non respect de la règle d’or
    • le calendrier

     

    Télécharger « Episode 27 la france est en faillite.pdf »

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    bourik
    Samedi 16 Février 2013 à 10:17

    en meme temps si la France voit ses taux d'emprunt augmenté, c'est l UE qui est ds la merde donc en consequence tout le systeme mondiale?

    2
    hemve31 Profil de hemve31
    Samedi 16 Février 2013 à 13:13

    Si les taux augmentent, US, UK, Japon  achèteront leur dette et imprimeront autant de monnaie que nécessaire. La zone euro, elle éclatera. Les pays du sud seront en défaut de paiement (faillite), ceux du nord ont des taux trop faibles aujourd’hui. Les allemands refuseront de payer pour les pays qui ont la retraite à 60 ans, quand eux sont à 65 ans. Allonger l’âge de la retraite d’un an c’est 25 Mds de plus dans les caisses, en France. Il ne sert plus à rien de tergiverser, soit on fait une harmonisation sociale et fiscale, au niveau de la zone euro, soit on renonce à l’euro. Le statu quo n’est plus possible.

    3
    Gatopardo Profil de Gatopardo
    Samedi 16 Février 2013 à 14:46

    C'est épatant, Hemvé, comment tu sais chercher les données et les arranger pour qu'ils parlent.

    4
    phoebe75
    Dimanche 17 Février 2013 à 18:31

    Merci de nous faire partager ce décryptage. Quels sont les fondements de la règle des 3%  sur le déficit ? N’est-ce pas une règle arbitraire, sur la quelle on pourrait être moins rigide? 

    5
    hemve31 Profil de hemve31
    Dimanche 17 Février 2013 à 20:30

    Phoebe, avec une dette à  60%, avec une inflation de 2% et une croissance de 1,5%, on pouvait espérer stabiliser la dette, même avec un déficit de 3%.


    Malheureusement notre dette est maintenant beaucoup trop  élevée à 90 %, et la croissance est devenue nulle. Les 3 % sont trop laxistes à ces niveaux. Il faudrait un excédent de 1%, pour stabiliser la dette. Refuser les 3%, c’est augmenter notre dette de 5% annuellement, avec le risque qu’un jour pas très lointain, plus personne ne prêtera, et il faudra alors  réduire nos dépenses de 20% du jour au lendemain. Notre intérêt bien compris serait  d’éviter cette extrémité.  Plus on tarde à prendre les mesures, plus elles seront douloureuses. Personne ne veut expliquer aux citoyens qu’une « austérité douce » aujourd’hui est préférable à une « austérité violente » demain. La Grèce nous a enseigné la suite de l’histoire. De plus, la France est un pays de taille trop importante, pour que d’autres pays viennent en aide. Nous seront tout seul face à la crise, sans l’aide dont a bénéficié la Grèce. L’euro n’y survivra pas.


    Sortir de l’euro entraine le même scénario, les non résidents refuseront de prêter, il faudra dévaluer massivement et réduire notre train de vie de 20%.il n’ y a plus d’autres solutions que d’équilibrer nos comptes.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :