• La trumpflation dope Wall street

    Au sommaire :

    • Tensions sur le pétrole,
    • La réforme fiscale de Trump et les résultats meilleurs que prévu dopent WS

     

    Télécharger « le cac vu de Newyork 42.pdf »

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 21 Octobre à 11:20

    yep et merci.les pétrolières pour vendredi devrais être bonne vu que le baril fait que de monter.

    2
    louis
    Samedi 21 Octobre à 18:24

    Pour revenir aux enchaînements du Krach de 1987 et du contexte de l’époque

     

    Tout débute avec le contre-choc pétrolier de 1985, l’inflation qui diminue qui s’accompagne au départ par la hausse du $.

    Puis avec le succès au-delà espéré des Accords du Plaza (Hôtel à New York) de septembre 1985. Le G5 (États-Unis, Japon, Allemagne de l’Ouest, Royaume-Uni et France) se sont accordés pour intervenir sur le marché des changes afin de déprécier le cours du Dollar par rapport au Yen et au Mark.

    Les motivations surtout des Américains étaient d’arrêter la bulle spéculative à la hausse sur le $, réduire le déficit américain, diminuer les excédents commerciaux du Japon, stopper la croissance nippone inquiétante de ses investissements aux États-Unis et en autres appuyer la baisse du taux de chômage américain.

    En moins de 2 ans et face à la baisse spectaculaire du $, les accords du Louvre en février 1987 avaient mis fin aux interventions sur le marché des changes. Toutefois l’atterrissage en catastrophe n’avait pu être évité avec l’entrainement de la spéculation cette fois-ci contre le $.

    De feu en contre-feu ces deux accords sur le marché des changes vont conduire à une forte hausse des taux d’intérêt à long terme qui vont aboutir aux États-Unis aux krachs conjoints des marchés obligataires et des actions du 19 octobre 1987.

     

    Mais les retombées ne s’arrêtent pas là ! 

    A plus long terme, les conséquences ont été désastreuses pour l’économie et l’épargne japonaise. Dans un premier temps le rapatriement des capitaux et la baisse des taux domestiques au Japon ont entrainé une augmentation apparemment sans limite des autres placements Japonais (actions et immobilier), accompagnait d’un surcroît de spéculation, la bulle financière japonaise s’enchainait.

    4 ans après : à l’aube du 29 décembre 1989 la Bourse de Tokyo atteignait son plus haut historique depuis jamais inégalé à 39.915,89. On le retrouve fin 1991 à 17.000 puis ce même indice à 7.054 en mars 2009.

    Comme vous le dite l’élément déclencheur aux États-Unis était apparemment autre, mais en relevant les variations boursières de l’époque sur le marché boursier Français on peut relever que le départ de cette baisse date en réalité de fin septembre 1987. Durant la journée du 19/10/1987 l’indice français n’avait baissé que de -4,63% suivi le lendemain d’un -5,82% et d’un rebond de +5,39% au 21/10/1987. Toutefois entre le plus haut fin Mars 1987 et le plus bas fin Janvier 1988 nous avons un écart à la Baisse qui dépasse les -45%. Si ma mémoire est bonne la privatisation de la compagnie financière de Suez avait eu lieu la semaine avant du 19/10/1987.        

    3
    Samedi 21 Octobre à 22:54

     

    Merci pour ces compléments d’information sur l’environnement boursier à l’époque du Krach de 87

     

    Certes l’ensemble des médias parle de la hausse des taux les 6 mois précédents le krach de 7 à 10%. Mais cette volatilité était plus faible que les fluctuations de 1981, 1984, 1994. Fluctuations plus importantes qui n’ont pas entrainé de krach. Il faut donc bien chercher ailleurs les causes.

     

    La privatisation de Suez avait pris pour communiquant Catherine Deneuve. « Bientôt vous pourrez devenir actionnaire de Suez, réfléchissez ». Elle a par la suite regretté de s’être prêté à une telle publicité.  Enfin elle a quand même touché plusieurs millions pour la pub. Plantu avait fait un dessin avec en arrière- plan, les cours de Suez en chute libre, et en parole « Et maintenant les parapluies de Cherbourg, merci Deneuve ». Pourtant « Réfléchissez », ce n’était pas « Achetez »

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :