• Le Cac vu de Nouillorque du 30 nov_la précarité augmente

    Le Cac vu de Nouillorque du 30 nov_la précarité augmente

     

     

     

     

      

     

      

    Au sommaire :

    • Une comète dans le ciel de Noel ?
    • La baisse du yen soutient les marchés
    • Prise de bénéfices en vue
    • Le chômage augmente, 27% de la population vit dans la précarité

     Télécharger « le cac vu de Newyork 48.pdf »


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Phoebe75
    Samedi 30 Novembre 2013 à 11:18

    Va-t-on avoir aussi une renaissance du petit Jésus ?

    2
    Samedi 30 Novembre 2013 à 11:56

    Phoebe, En tout cas, les rois mages vont se mettre en route, avec l’or, l’encens et les bitcoins, dès qu’ils verront la comète, c'est-à-dire la semaine prochaine. Les français attendent l’arrivée d’un sauveur. Réponse le 25 décembre, Cela leur redonnerait le moral, rien que de chanter : « Il est né le divin enfant, un sauveur nous est né »  

    3
    Samedi 30 Novembre 2013 à 13:40

    merci pour se résumé et si tu voit le petit jésus tu peu lui dire sa de ma part:"c'est à cette heure la que t'arrive ! .

    4
    Lundi 2 Décembre 2013 à 17:01

    hemvé le QE Serverait il pas à maintenir les billets dans les distributeurs de banque pour évité le risque systémique , pour les emprunts d états et maintenir les marchés boursiers?.infos :a priori la chine fait du QE aussi et 3 fois plus que les usa et cette argent est investi dans l éco réel puisque les banques chinoises sont nationnalisé et donc obligée de le faire.toute ses liquidité en fait pour moi c est pour évité l effondrement total du système au niveau mondiale.on agonise,on est a un point de non retour,  les politiques , les banques centrales ne vendent que pour ma part du markéting.

    5
    Lundi 2 Décembre 2013 à 21:39

    Fifisays, Sans QE, les banques privées américaines auraient fait faillite. (Voir le Cac du 16 nov.) C’est donc bien pour éviter un risque systémique ; Mais il n’y a pas de nouveaux crédits pour l’économie US parce que le QE américain sert surtout à désendetter les ménages et compenser les flux de liquidités qui repartent vers l’Europe et la Chine. En Europe, aussi, les crédits  de la BCE compensent les retraits des étrangers. Donc on ne les retrouve pas dans l’économie.


    La Chine, c’est plus compliqué, elle rapatrie ses $ des US ; ce qui n’est pas du QE,  ce qui ne créé pas de nouveaux crédits ou nouvelle monnaie, mais une utilisation de ses surplus de $ .Ils prêtent aux ménages aux entreprises chinoises qui investissent. C’est plutôt bien.


    Quant aux bourses elles montent parce que les taux sont trop bas: Sanofi ou Total  rapportent plus que les emprunts d’état. C’est une conséquence, et non l’objectif des banques centrales.


    Les banques centrales font leur boulot d’approvisionner l’économie avec  suffisamment de liquidités, tant qu’il n’y pas d’inflation et tant qu’il existe  un risque systémique. On peut s’en féliciter, sur une courte période.


    Par contre, ce sont les états qui continuent à détruire l’économie, à détériorer leur solvabilité, avec des dépenses excessives qu’ils ne pourront jamais rembourser, et qui captent à leur profit exclusif, le capital (sans investir) au détriment de l’investissement et de l’emploi. Suite au  retrait des prêts des étrangers, les états font de plus en plus appel à l’impôt, au détriment de la consommation et de l’investissement. Plus ils continueront, plus il y aura du chômage.
    Vivement que la Fed remontent ses taux, qu’on retourne à des mécanismes normaux de l’économie, où les taux sont la rémunération normale d’une prise de risque, et d’investissements productifs. Depuis 3 ans, les banques ont eu le temps de nettoyer leur bilan. Il est temps de sortir des QE. Il n’y a plus de raison d’avoir des taux aussi bas. Depuis avril, les taux US montent doucement, et c’est très bien. On sort de la crise mondiale (sauf la France qui ne veut pas réduire ses dépenses improductives). Les bourses apprécient la lente montée des taux. Elles n’apprécieraient pas une remontée brutale. Tout est dans le doigté de la vitesse de remontée des taux.


     

    6
    Lundi 2 Décembre 2013 à 21:51

    la comète Ison passe près du soleil ( 2 dec)


     


    Lla comète ison et son passage au plus près du soleil (arrivée par le bas , sortie par le haut)


      


    On ne sait pas s’il reste encore un noyau à la comète Ison ou un amas de poussière. Dans ce dernier cas on ne verra pas grand-chose. Il semblerait que le petit Jésus n’est pas prêt à revenir.

    7
    Lundi 2 Décembre 2013 à 22:53

    merci pour l explication

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :