• Le CAC vu de Nouillorque du 4 juillet

    Le CAC vu de Nouillorque du 4 juillet

     Au sommaire: 

    • La zone euro entre en déflation,
    • Suite à l'emploi US, hausse des taux aux US et en Europe,
    • Pourquoi le CAC décroche-t'il du S&P500 ?

     Télécharger « le cac vu de Newyork 27.pdf »


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Goodoff
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 08:54
    Interressant la spirale déflationniste
    Quant aux japonais, ils tondent en règle les possédants: inflation:3%, taux:0,5%. Eux au moins ils favorisent la jeunesse maintenant.
    Expérience a suivre
    2
    Phoebe75
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 09:19
    Un pays qui crée de la dette et n'investit pas, n'aime pas ses enfants. Il préfère les rentes: edf, sncf,...
    En fait Vals fait la même politique que Laval en 1930, réduction des salaires, et des retraites, baisse des loyers, étalon euro, qui est presque l'anagramme de" étalon or"
    Vals n'est il pas l'anagramme de "Laval"?
    La suite on la connait: arrivée du "Front ..."
    Bref, l'histoire bégaie.
    3
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 11:41
    Eh oui, il n'y a pas d'autres solutions que de s'attaquer aux rentes. "Les promesses de retraite" , c'est 8000 Mds €. En comparaison, Le bas de laine des français, tout population confondue, hors résidence principale, c'est 5000 Mds. dont seulement 2000 chez les très riches, mais investi dans les entreprises et l'emploi.
    Le choix il est fait: Les retraites "promises " ne seront pas au rdv Malheureusement aucun de nos gouvernants n'a pris la peine de l'expliquer, préférant le mythe des gros patrons avec un cigare. Le problème c'est que le gouvernement devrait s'attaquer a son propre électorat( edf, sncf...). Il préfère sacrifier les jeunes et l'avenir. On va donc avoir le droit a 3 ans de déflation et son cortège de chômage... Bravo l'égoïsme de la génération 68.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :