• Les banques centrales donnent la tendance.

    Les banques centrales donnent la tendance

    Au sommaire:

    • les banques centrales donnent la tendance,
    • les bancaires suivent les taux.

     

    Télécharger « le cac vu de Newyork 28.pdf »

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    aziz
    Samedi 15 Juillet à 09:50

    Merci et Bonne vacances !

    2
    jackbenoit
    Samedi 15 Juillet à 16:14

    Bonjour et merci pour votre suivi hebdomadaire !

     

    Un lien vers une analyse des mesures "Macron"

    Source MSN

    https://www.datawrapper.de/_/KCGLq

    http://www.ofce.sciences-po.fr/pdf/pbrief/2017/pbrief25.pdf

    On constate que les plus gros revenus bénéficieront largement plus que les autres de ces mesures , qui en aurait douté ..?

     

    Bonne vacances !

    3
    max11
    Samedi 15 Juillet à 20:52

    Merci le bulletin, bon repos !

    4
    Sylvain 24
    Samedi 15 Juillet à 21:56
    La question la plus importante reste la résorption du million 300 000 chômeurs créé par le précédent quinquennat. C'est le point le plus inacceptable des inégalités. Pour l’instant aucune mesure n’est annoncée pour y remédier.
    On pourrait demander à l'OFCE de s'autofinancer au lieu de vivre de l’argent du contribuable, sans risque de perte d’emploi, à publier des études ne servent à rien.
    Que les riches paient moins d’l'ISF, la belle affaire ! Il y a bien longtemps qu'ils n'en paient plus rien du tout, en investissant les montants dus, dans le capital de PME. Seules les classes moyennes sup. contribuent à cet impôt. Quant à l'allègement de la taxe d'habitation il faudra bien que quelqu'un le paie.
    5
    jackbenoit
    Dimanche 16 Juillet à 10:45

    Bonjour Sylvain ,

    pas d'inquiétude avec le pouvoir de  Macron qui s'occupe de laminer le code du travail , celui qui concerne majoritairement la classe la plus faible . Les écarts de revenus tout comme la santé , la vie des gens va s'améliorer "si on suit son discours"...ce que je crois c'est que le moins disant appelle le moins disant et que cette course au prix ne favorise jamais les plus faibles vu qu'on les enfonce un peu plus  chaque jour.

    Qu'un milliardaire perde un peu de son patrimoine , sa vie n'en sera pas  plus difficile , pour d'autres en dessous d'un certain niveau chaque euro compte pour "boucler les fins de mois" , qu'il y ait des différences entre les gens ne me gêne pas mais on peut dire que ce sont des gouffres aujourd'hui .

    Ceci vaut autant pour les "petits patrons" , que les "petits employés" qui ont le même combat contre cette finance qui n'est jamais rassasiée ...aujourd'hui c'est notre peau qu'ils veulent !

    Ce n'est pas parce que la banque centrale fait jouer la "planche à billet" que les problèmes sont résolus , ils sont juste décalés dans le temps avec en plus un levier qui sera terrible .

     

    6
    Sylvain 24
    Dimanche 16 Juillet à 15:25
    Il faut arrêter de confondre capital et revenu , comme le font 95 % des Français. Le premier ne sert qu'une fois et doit donc être utilisé à bon escient ; les seconds reviennent chaque année et participent au niveau de vie des bénéficiaires.
    En France l'ensemble du capital ne représente que sept années de revenus. Plus de la moitié n'est pas mobilisable : des usines invendables , des immobilisations dont on ne peut tirer aucun cash.
    L'autre moitié mobilisable sert à payer immédiatement les sinistres des assurances, les investissements, les logements , les logements sociaux, les salaires chaque mois et indemnités de chômage....
    Les distribuer sans contre partie , pénaliserait d'autant l'investissement et donc l'emploi.
    Augmenter de manière pérenne les revenus des plus démunis ne peut provenir que d'une augmentation de la production. Donc entreprendre , créer des produits attractifs , vendables localement ou mondialement.
    Le patrimoine des milliardaires n'est pas sous forme de cash, comme le croient beaucoup, mais sous forme d'usines , de brevets, de savoir faire... Surtaxer Bernard Arnault ,Madame Bettencourt serait faire fuir les derniers entrepreneurs encore installés en France , et donc les impôts qu'il paient localement.
    Nationaliser leurs entreprises a peu de sens . 90 % de leurs installations sont hors du sol national. Le public est un piètre gestionnaire (Areva..)
    57% de ce que produit la population française est confisqué par la dépense publique (1200 Mds chaque année). Il est urgent de se poser la question du bon usage de cette masse financière. A comparer aux 100 Mds de capital des quelques riches vivant encore en France et dont les 3/4 sont investis pour créer des emplois ! Ce qui leur rapporte 3 Mds / an.!!
    Regardons les grandes masses. La paille qui cache la poutre
    7
    jackbenoit
    Dimanche 16 Juillet à 18:36

    Mon propos n'est pas de parler d'une personne ou une autre mais des Capitaux(Financiers, Fonds de pensions....étrangers souvent, banques , états, etc..) à qui on déroule le tapis rouge , pourquoi plus à eux qu'au simple citoyen, pour créer un écart encore, pour déséquilibrer les comptes ....?

    Non je ne confonds pas capital et revenu . Quand une entreprise ferme il n'y a plus de revenu ni pour le patron ni pour l'employé , la différence commence quand on voit que les plus faibles sont les premières victimes , je ne fais pas de distinction entre les petits patrons et les employés car ils se retrouvent souvent à la même enseigne ....mais d'autre part quand il s'agit de grands groupes , des financiers pour eux la suite est déjà en cours bien avant ce moment ..., finalement juste une péripétie pour eux , car leur aventure continue sous d'autres horizons jusqu'à la prochaine fois où il recommenceront leur stratagème .

    Depuis l'abolition de l'esclavagisme, l'exploitation de l'homme par l'homme a été ralentie avec les lois sociales mais depuis la mondialisation elle ne reprend que de plus belle sous des formes modernes comme l'Ubérisation (le tâcheron )  .....etc. La confrontation des gens aux services des entrepreneurs, des financiers, entre pays n'ayant pas les mêmes contraintes  sans règles équitables n'enrichit que ceux qui y ont intérêt  et appauvrit  la population vu que le prix payé par le consommateur baisse tout en augmentant le profit du vendeur...d'où l'augmentation des différences de revenus. On fait croire aux gens que cette solution est idéale parce qu'ils achètent moins cher et qu'ils font des économies, mais on le leur reprend par la précarisation , une restriction de budgets à cause des baisses de recettes fiscales....la concurrence entre état qu'ils soient Européens , Américains , Asiatique , etc ..a des effets contre la population faible , c'est le retour des seigneurs si on continue dans cette voie .

    Le mécanisme est simple mais entouré de beaucoup d'artifices à tous les stades . Il est important de faire culpabiliser "les victimes"  afin de créer une stigmatisation , il y a ceux qui bossent bien et les autres qui sont des fainéants , c'est comme ça qu'on assiste à des suicides chez des petits patrons, agriculteurs ou employés ...

    L'entreprise privée a toute sa place dans ce monde , car elle apporte le progrès en recherchant à améliorer ses résultats mais il est important de respecter l'humain au détriment du capital , tant pis si la vitesse est plus lente , les rentiers seront peut-être "un peu moins riches" et la différence dans la population sera moins grande avec peut-être plus de respect pour l'autre . L'humanité ne s'en portera que mieux .

    Le service public reste un bon moyen d'apporter de l'équité sur les territoires , le supprimer ne profite qu'aux plus aisés . Il doit bien sûr être modernisé mais on ne peut le comparer à une entreprise privée car son but n'est pas le même .

    Devant cette dictature annoncée seule la résistance nous sauvera.... !

     

     

     

    8
    Sylvain 24
    Dimanche 16 Juillet à 21:32
    La mondialisation a énormément profité aux trois quarts de l'humanité. 500 millions de Chinois vivent aujourd'hui comme nous . Une centaine de millions d'Indiens aussi ,et il n'y a plus de famines. Certes cela s'est fait au détriment d'une partie des citoyens à l'intérieur des pays .Mais globalement le bilan est plus que positif.
    Les Français,en refusant la retraite par capitalisation, donnent les clés de leurs entreprises aux étrangers . Ils en portent l'entière responsabilité et en subissent les conséquences. Qu'ils s'en prennent à eux mêmes. Des fonds de retraite français seraient évidemment beaucoup plus conciliants que des fonds étrangers qui ne regardent que la rentabilité.
    9
    jackbenoit
    Lundi 17 Juillet à 09:47

    La mondialisation est un outil que l'on doit maîtriser , autrement dit on ne peut laisser à quelques uns le droit de piller les autres , tout travail mérite un salaire équitable , on en est vraiment loin et ce dans tous les pays , si la France n'est pas capable de montrer la voie d'un équilibre satisfaisant qui va le faire ?

    La résistance contre ces financiers sera déterminante pour le futur de l'"humanité , sinon elle ne sera plus !

    10
    sylvain 24
    Vendredi 21 Juillet à 18:28

     Tout travail mérite salaire. Regardons de près les chiffres de répartition qu'ont décidé librement les Français. Hemve avait publié cette répartition.   

    Le salaire net après charges et impôts représente moins de 30% de leur travail, de leur production. L’Etat prend la plus grosse part avec plus de 33%. L’investissement public et privé se monte à 20%, les actionnaires et fonds de pension « vautours » 5%. Le principal « pilleur » aujourd'hui reste l'État qui confisque 57 % de la richesse produite. Les actionnaires, fonds de retraite ne prennent pas plus de 5 %. Soit six fois moins ! Libre aux français de décider une autre clé de répartition.  

    La meilleure façon de résister à la finance mondiale et de créer nos propres fonds de capitalisation au lieu de donner les clés de nos entreprises aux fonds étrangers. Le plutôt sera le mieux d'autant que la retraite par répartition ne pourra plus fonctionner dans les 30 ans à venir, compte-tenu de la démographie actuelle, sauf à accepter que les cotisants versent 50% de leur salaire !  

    Mais les français font l'autruche. C'est leur problème.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :