• Les résultats décevants des pétrolières pèsent sur WS

    Repli de WS, avec les résultats décevants des pétrolières,

    Au sommaire :

    • Les résultats décevants des pétrolières pèsent sur WS,
    • La croissance mondiale s'accélère,
    • Les nuages s’amoncellent.

     

    Télécharger « le cac vu de Newyork 5.pdf »

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    jackbenoit
    Samedi 4 Février 2017 à 10:57

    Bonjour et merci pour votre publication hebdomadaire .

    Oui , l'extrémisme ne résoudra rien il ne fera qu'empirer les problèmes, mais il est le résultat de laxisme , avantages , corruption ,etc..

    La BCE veut jouer les pompiers pour les banquiers pour lisser les problèmes mais elle en révèle de nouveaux qui seront pire pour la population , l'inflation est là et les revenus ne suivront pas . On incite les gens à acheter des actions , moi je dis qu'il faut les fuir ...les taux remontent pourquoi aller jouer avec alors qu'on sait très bien que ça ne peut pas durer longtemps .

     

    2
    max11
    Samedi 4 Février 2017 à 11:18

    Merci !

    3
    Samedi 4 Février 2017 à 13:01

    Merci Hemve,

    Ces explications étayées sont tellement claires depuis tant d'années qu'on se demande tout de même pourquoi les hommes politiques n'en tirent pas les conclusions? Sont-ils à ce point déconnectés du réel pour ne pas voir ce qu'un enfant de cinq ans comprendrait?

    "Emmenez-moi un enfant de cinq ans... " Groucho Marx

    C'est désespérant.

     

     

    4
    Samedi 4 Février 2017 à 16:51
    Sora, Le sort des français leur importe peu. Ce qui les intéresse c'est leur intérêt personnel.
    Personne donc ne veut faire le sale boulot qui consiste à supprimer un certain nombre de privilèges exorbitants; ce qui les rendrait immédiatement impopulaire, et leur interdirait tout second mandat.
    5
    dave21
    Lundi 6 Février 2017 à 08:42

    Vos publications économiques sont intéressantes mais vos opinions politiques m'importe peu.

    Vous parlez de fermeture des frontières pour la France et vous dites que cela serait catastrophique. Peut être avez-vous oublier que notre pays a connu un contrôle aux frontières (et non une fermeture qui n'a pas de sens) ? Et pourtant nous sommes toujours vivants. Tous les pays du monde contrôle leurs frontières, c'est quand même bizarre !!!

    Vous nous dites également que nous ne sommes plus en démocratie parce que certains journaux balancent des affaires.

    Je crois que c'est l'inverse !: c'est parce que nous sommes en démocratie que certains journaux peuvent balancer des affaires quand ils le veulent.

    Après, si vous préférez les dictatures, faites votre choix, ce n'est pas ce qui manque dans notre monde.

    6
    Lundi 6 Février 2017 à 10:54
    Sans aucune ambiguïté je suis contre tous les dictatures et tous les formes de protectionnisme.
    Il faut beaucoup d'imagination pour penser que l'augmentation des droits de douane proposée par Trump et par les partis extrémistes en France n'aura pas de conséquences sur l'économie. Le pouvoir d'achat va forcément en prendre un coup, surtout en France.
    Que les journaux balancent les affaires c'est très bien,mais à ce moment-là qu'ils le fassent pour tous les députés de manière identique ,et non 10 ans après sur un seul individu,pour fausser une élection
      • dave21
        Lundi 6 Février 2017 à 14:10

        Quand Médiapart balance les magouilles de Cahuzac, c'est très bien mais quand un autre journal de gauche balance sur une personnalité de droite, c'est très mal.

        Pour moi, il n'y a pas de différences.

    7
    jackbenoit
    Lundi 6 Février 2017 à 12:02

    Bonjour ,

    il ne faut pas oublier qu'environ 1000 milliards d'€ de dette de la France sont détenus par des étrangers , si on sort de l'€ cette dette va devenir indépendante de notre volonté et pourrait mettre à mal la cohésion de notre pays et par conséquence créer des tendances encore plus extrémistes(paradoxalement).

    Je pense qu'il est préférable d'opter pour une méthode plus modérée en essayant d'harmoniser et de palier à certains manques sans oublier de sanctionner les gros profiteurs ( l'heure est plus que jamais à l'équilibre des budgets)  , on ne gagne rien à diviser les gens entre eux sauf si on est de l'extérieur bien sûr .

    Ce n'est pas parce que l'on préfère que l'Europe soit plus forte que l'on n'est pas Français et patriote. Mais il vaut mieux que nos partenaires se portent le mieux possible et le plus en phase avec l'Europe car envers le monde ( Amérique, Asie principalement ) nous seront plus crédibles .

    Les dérives politiques depuis plusieurs années qui consistent à nationaliser les pertes sont contre-productives , la faillite est le gage de clarification et permet de renforcer les entreprises saines , les banques comprises car ce sont des commerçants aussi .

    La BCE aide ces banques mais n'aide pas vraiment la population car elle crée une distorsion négative pour les plus faibles , ce que personne ne dit .  Donc elle aide les riches , vu l'inflation déjà actée depuis quelques temps sans contre-partie .

    8
    Idrolix
    Lundi 6 Février 2017 à 13:49

    Bonjour

     

    merci pour ces bulletins. Je ne sais pas qui sont les amis des médias cités, mais ils ont tout de même mis à jour les affaires Cahuzac, Aquilino Morel et Thomas Thévenoud. Par conséquent, ils n'ont pas couvert systématiquement les membres du gouvernement en place, mais remettent régulièrement les pendules à l'heure pour rappeler aux hauts dirigeants politiques qu'ils ne doivent pas s'octroyer des pouvoirs injustifiés. Le faire pour tous les députés serait extrêmement long :=))) , donc ils ciblent la tête.

    9
    dave21
    Lundi 6 Février 2017 à 14:12

    La bonne parole du jour. Merci.

    10
    Lundi 6 Février 2017 à 18:21
    Le 6 février 1934 il y a 73 ans exactement, a eu lieu à Paris une des plus fortes répressions policières que la France ait connue (60 morts)
    Cela faisait suite à toute une série de scandales et de publications de journaux qui titraient en permanence "tous pourris "
    je veux simplement dire que la situation actuelle rappelle de plus en plus ces tristes événements .
    Je vous invite à relire l'histoire .Il faut peut-être aussi ne pas faire n'importe quoi, et traiter les problèmes à leur début.
    11
    jackbenoit
    Lundi 6 Février 2017 à 19:34

    Oui , beaucoup d'évènements tragiques au début du vingtième siècle , avec pourtant beaucoup d'avancées technologiques qui ont amélioré la vie des gens . Le protectionnisme en est un  , car il a aidé aussi  le développement du populisme et on connaît la suite ....

    Draghi nous dit encore aujourd'hui que l'inflation existe mais qu'elle n'est pas suffisante , la BCE va continuer à injecter et l'euro soutenir les actions  .... je traduis : " les riches ne gagnent pas assez , il faut tondre les faibles encore un peu pour que la différence soit irrattrapable "

    Voilà peut-être une cause de la monté du populisme .....les différences indécentes de revenus  sont la première cause du rejet de la classe politique .

    Fillon n'échappe pas à la règle quand on ne s'applique pas à soi-même les règles que l'on veut imposer aux autres . Son mea-culpa entraîne de fait une vérité sur les élus qui profitent du système légalement .....

    Moi je dis : faisons une révolution dans le système des élections pour voir émerger des nouvelles têtes qui ne seraient pas  pire que celles que nous avons actuellement , ça éviterait de voir les lobbies nous imposer ce que nous ne voulons pas !

    12
    Lundi 6 Février 2017 à 22:46
    En France, l'emploi industriel est passé d'un peu plus de 20 % du total à 12 % ces trente dernières années, soit environ un million d'emplois détruits. Dans le même temps, un peu plus de trois millions d'emplois, en net, ont été créés. La question qui se pose est donc de savoir dans quels secteurs sont allées travailler les nouvelles générations. Un million d'emplois ont été créés dans les services aux particuliers et aux collectivités. À eux seuls, ils ont compensé les pertes d'emplois industriels. Le secteur de santé en a créé un autre million. Le reste s'est distribué dans les autres secteurs sans qu'aucun n'émerge vraiment : l'informatique et les télécommunications ont révolutionné l'emploi de chacun, mais n'en ont pas créé massivement, avec 300 000 nouveaux emplois seulement. C'est le paradoxe de l'économie numérique. Peu d'emplois sont directement créés par le secteur qui en est le moteur…
     
    Il ne faut pas négliger l'industrie puisque ce sont les produits industriels que nous exportons qui nous permettent de payer à l'étranger notre carburant. C'est aussi via l'industrie que nous innovons en France. Il faut donc y être attentif pour la croissance, pas pour l'emploi… ce serait une illusion d'espérer une renaissance industrielle. Rappelons-nous ce président du Conseil de la fin du XIXe siècle, Jules Méline qui voulait revenir à l'agriculture pour parer à la crise de surproduction industrielle. On ferait la même erreur de raisonnement.
     
    L'industrie ne peut pas recréer massivement des emplois. Aux États-Unis comme en Europe, l'industrie décline fondamentalement parce que nous sommes en excès d'offre. Elle affiche des gains de productivité importants, les usines crachent jour et nuit de plus en plus de biens… En face, la demande ne suit plus parce que les consommateurs sont déjà équipés. Une famille ne va tout de même pas s'acheter 15 voitures ! On sature même sur les smartphones. L'industrie a donc besoin des marchés des pays émergents pour se développer. Une guerre commerciale pourrait jouer un sale tour.
     
    Trump est persuadé que le commerce international comprend un gagnant (les méchants chinois) et un perdant (les gentils américains), sans tenir compte du fait que les américains ont... Sept fois le niveau de vie des chinois ! Et cinq fois celui des mexicains !
     
    Il ne semble pas être focalisé sur les alliances au niveau international, ce qui constitue un grand changement par rapport à tous les présidents US depuis Truman et risque de se révéler très préjudiciable. C'est précisément grâce à ces alliances (Otan, Extrême-Orient) que les États-Unis sont vraiment plus forts que la Russie, la Chine ou tout autre adversaire potentiel.
     
    La majorité des membres de cette administration n'ont jamais exercé de responsabilités à un tel niveau. Ils vont vite se rendre compte qu'il n'est pas facile de "démanteler la maison" et qu'il est indispensable de posséder une structure, une stratégie qui soit compréhensible par vos propres citoyens, mais aussi par vos alliés. 
    On est en plein Freud, il y a le principe de plaisir et le principe de réalité. Celui qui vit comme il veut, au bout d'un moment, se heurte aux règles de la civilisation. Le moment Trump n'aura qu'un temps aussi, mais la question concerne le niveau de dégâts qu'il aura créé… 
    On estime généralement à un tiers les emplois industriels détruits du fait du commerce international. Ce n'est pas négligeable, même si ce n'est pas le cœur du problème. Au contraire du progrès technique, les pertes d'emplois dus au commerce international aiguisent le ressentiment, parce qu'il y a un coupable identifiable qu'il faut punir.
     
    Le jour où Trump imposera des barrières douanières aux Chinois, il ne vendra plus un seul Boeing ! À supposer que les iPhone parviennent à être entièrement produits aux États-Unis, ils seront plus chers qu'aujourd'hui et Boeing n'aura plus aucun client en Chine. Ce serait un jeu perdant-perdant, car le commerce international a, tout de même, des vertus. Prenez un avionneur : sa compétitivité dépend de l'effort de recherche et développement qu'il entreprend. Réduire la taille des marchés impactera donc mécaniquement les secteurs dépensant le plus en R&D parce que ceux-ci réaliseront moins d'économies d'échelle. Rappelons-nous aussi des années 1930 et de la loi Hawley-Smoot aux États-Unis, qui avait augmenté fortement les droits de douane sur les produits importés : immédiatement, il y a eu des rétorsions commerciales partout dans le monde.
     
    Il ne faut pas croire que les États-Unis sont le centre des échanges internationaux. Ils restent indiscutablement le cœur de l'innovation technologique, attendons de voir le jour où Trump prendra le risque d'empêcher la Silicon Valley d'exporter ses produits… Tout le monde y perdrait encore davantage.
     
    Le dumping fiscal fonctionne dans une union monétaire puisqu'il n'y a pas d'ajustement possible par la monnaie. Dans un régime de change flexible, au contraire, l'avantage des baisses d'impôts est annulé par l'appréciation de la monnaie qui en découle. Ce n'est donc pas une stratégie valable, pas plus aux US que pour l'Angleterre de Theresa May. Nous vivons dans un monde compliqué qui ne laisse pas de place aux réponses simplistes.
    L'Europe est une alliance juridique, une puissance qui fonctionne à la règle, qui marche au droit. C'est sa faiblesse, cela peut devenir sa force. L'Europe dispose du pouvoir de sanction lorsque quelqu'un ne respecte pas les règles. Si Trump les transgresse, l'Europe aura – enfin – les moyens de sa puissance.
     
    L'Union européenne n'est certes pas parfaite ! Mais elle est à son aise lorsqu'il s'agit d'obliger Apple à payer ses impôts ou Microsoft à respecter les règles de la concurrence. Nous ne sommes pas dans la situation où Poutine envahit la Crimée et où l'Europe ne peut rien faire. C'est le moment de vérité pour l'Europe, elle doit être à la manœuvre.
      • dave21
        Mardi 7 Février 2017 à 08:12

        L'Allemagne est pourtant bien une puissance indiustrielle et qui créée des emplois !!!

        En France, nos industries délocalisent les emplois. Prenons l'exemple de l'industrie automobile : la grande majorité de leur production est faite à l'étranger et du coup importée sur notre territoire, ce qui creuse notre balance commerciale.

        C'est un cercle vicieux.

      • Mardi 7 Février 2017 à 11:04

         Dave,

        C’est une bonne remarque, la perte d'emploi n'est pas une fatalité. La cause principale est que nos  politiques et l'ensemble des Français préfèrent les dettes au capital . Conséquence, au moindre retournement de conjoncture, il ne reste plus qu'à licencier les salariés formés à grands frais ou déposer le bilan, faute de cash dans les entreprises, pour payer les salaires.
        Il ne faut pas chercher plus loin pourquoi on ne crée plus d'emplois en France depuis 15 ans, alors que nos partenaires l'Allemagne l'Italie créent sans cesse de nouvelles PME et les font grandir. Nous avons aussi perdu toutes les activités à faible rentabilité qui pourtant maintiennent l'emploi.

    13
    jackbenoit
    Lundi 6 Février 2017 à 23:55

    Merci Sora .......  c'est bien ce que je pense depuis longtemps, l'Europe a largement les moyens de faire entendre une réponse viable  si elle est un peu unie et qu'elle défend sa population avec équité !

    La création de l'Euro aurait été plus efficace avec une meilleure harmonisation fiscale . Pourquoi n'a t'elle pas été effectué à sa création et avant l'élargissement à d'autres pays de l'union Européenne ?

    La tentation des plus riches est capable des pires choses pour assouvir leur pouvoir et richesse, ne nous laissons pas abuser !

    14
    Mardi 7 Février 2017 à 07:37

    Pour avoir un minimum d'harmonisation fiscale, il faudrait que les Français acceptent d'avoir le même âge de départ à la retraite que les Allemands, de payer les dépenses de maladie des Allemands et les italiens plus âgés....et que les Allemands acceptent de payer nos chômeurs ou les chômeurs grecs.

    Bref un minimum d'harmonisation sociale. Or on prend exactement le chemin inverse. On préfère la concurrence fiscale et la concurrence sociale, au détriment de la solidarité.
     
    Il a fallu 144 ans aux États unis, pour arriver à cette conclusion, et mettre en place un État social fédéral  ! C'est seulement en 1920 qu'ils ont mis fin à la compétition fiscale que jouaient les états entre eux, vis-à-vis des entreprises.
    15
    jackbenoit
    Mercredi 8 Février 2017 à 18:20

    Bon il ne faut pas désespérer , ça viendra bien à force , je note que sur les principaux candidats à la présidentielle Française (ceux qui ont le plus de potentiel de voix) , seul Macron est Pro-Européen , ça dénote quand même qu'il y a une méconnaissance de l'utilité de l'Europe .

    Je trouve triste que l'on n'essaie pas d'expliquer correctement sans raconter n'importe quoi (les politiques sont forts à ce jeu pour leur petit profit ou autre lobbies) . J'espère bien que l'on ne connaîtra pas les manipulations qu'on connus les élections US et peut-être Britanniques  ....

    Ce qui me dérange c'est l'intervention de la BCE alors qu'il aurait fallu que ça soit les banques privées qui se réforme , merci Sarko , on l'a vu avec l'écotaxe aussi ....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :