• Consolidation du pétrole, du $, des taux

     Au sommaire : 

    • Consolidation du pétrole, du $, des taux, des actions ,
    • Forte hausse de l’activité économique mondiale
    • On profite des replis pour se positionner.

     

    Télécharger « le cac vu de Newyork 12.pdf »

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    max11
    Samedi 25 Mars à 12:18

    Et merci !

    2
    Samedi 25 Mars à 13:56

    yep merci.le co2 a pas augmenté car il faut 10 ans pour l atmosphère de les absorbé et en voire les effets.si marine lepen gagne elle n aura pas la majorité parlementaire.macro qu i a plus un sous lol.ils passé au ministère des finance comme sarko.ses deux la ont effacé leurs dossiers pour évité toute affaire comme fillion.

    3
    Samedi 25 Mars à 15:07

     

    L’AIE parle du CO2 émis par l’activité humaine, dans l’atmosphère. Celui qui d’après le GIEC produit un effet de serre instantané. Il n’a pas augmenté depuis 3 ans . Elle ne parle pas du CO2 absorbé ou émis par les océans.

     

    4
    Sylvain 24
    Samedi 25 Mars à 15:28

    Ce qui est incompréhensible, c’est pourquoi le chômage continue de monter en France en février de 16 000 chômeurs de plus, quand tout l’Europe créée massivement de l’emploi. Hollande/ Hamon/ Macron ont créé 1,3 millions chômeurs de plus en 5 ans . La reprise est là et aucune embauche en France !

    5
    jackbenoit
    Samedi 25 Mars à 17:06

    Merci pour votre billet hebdomadaire

    Malgré le trou d'air de mercredi la tendance haussière tient toujours , preuve que les liquidités abondent les actions encore.

    La BCE continue de racheter ....à notre santé ...

    Les banques ont souscrit pour 233 Mds € au TLTRO au taux nul , encore à notre santé   ...

    On constate aussi que l'inflation est bien là , baisse du pétrole ou pas . On peut voir autour de soi , comme moi ,des gens qui trouvent que sans faire d'extras dans son mode de vie les fins de mois deviennent de plus en plus difficiles .  Les politiques, sans distinctions, semblent n'avoir pas ce problème et s'arrangent bien leurs revenus ....il doit y en avoir d'honnêtes peut-être ....

    En tout cas on peut se préparer à resserrer la ceinture quel que soit le résultat de cette foutue élection.....donc  en espérant le moins pire .....

     

    Notre monnaie ne vaut plus rien , la preuve c'est de voir le cours de l'OR qui se maintient très bien ...

     

     

    6
    Lundi 27 Mars à 13:55

    L'inflation revient effectivement :1,8 % pour la zone euro. Mais n'est-ce pas ce que veulent l'ensemble des acteurs économiques et politiques principalement pour pouvoir diminuer leur endettement ?

    Le pouvoir d'achat des gens augmente avec la baisse des prix du pétrole à la pompe comparé à il y a deux ans. C'est même la principale cause de la relance économique mondiale actuelle. Les seuls qui ont une baisse du pouvoir d'achat ce sont les Russes et les saoudiens.

    Si baisse il y a pour certains en France , cela est dû uniquement au matraquage fiscal . Les  électeurs votent bientôt A eux de choisir.

    7
    jackbenoit
    Lundi 27 Mars à 16:57

    Merci pour votre réponse , mais concernant l'inflation , je le constate en faisant mes courses simplement , avec les mêmes  achats hebdomadaires le montant de la note est plus élevée sachant qu'on ne peut pas dire que les revenus ont augmenté en proportion . Pour moi l'intervention des banques centrales ont fait mécaniquement monter les prix compte tenu qu'il y a eu injection des liquidités sur les matières premières et sur les actions donc bénéfique pour les plus aisés car les autres n'en ont pas. Les gros revenus sont les bénéficiaires de ces mesures  (Il y a ceux qui investissent et ceux qui paient). Une mesure populiste finalement prise par la BCE ....voilà pourquoi je crains le pire de ceux qui voudraient sortir de l'EURO.

    On peut dire que notre monnaie a été dévaluée ....

    Concernant les impôts, ils ont permis de contenir les déficits vu que la France respecte l'engagement pris vis à vis de l'UE . Les mesures prises par Hollande commencent à donner des résultats [ ce qui n'était pas le cas de Sarko qui a augmenté largement les dettes et déficits ; je note qu'il a "sauvé l'EURO" mais rien mis en contre partie sur les banques  qui avaient joué avec le feu ..ou si peu ...(le remboursement des prêts n'était pas suffisant à mes yeux)].

    Le retour à la croissance va augmenter l'emploi , même si c'est modestement  et je ne crois pas que vouloir supprimer des fonctionnaires (je ne le suis pas) va améliorer la vie de la population , il y a des impératifs dans la défense , la sécurité principalement ensuite redéfinition sur l'éducation , la santé , l'administration. Je préfèrerais un peu plus de sérieux dans les prises de décisions ,  l'évasion fiscale et  la probité des élus ...

    à toutes mes réflexions je ne vois pas beaucoup de candidats très crédible voilà pourquoi  je souhaite "le moins pire" et je pense  qu'on va se serrer la ceinture encore un peu plus ....

     

    8
    Lundi 27 Mars à 21:41

     L’action des banques centrales, le rachat de la dette par les banques centrales est voulu par l’immense majorité des français et aussi par les candidats à la présidentielle (Mélenchon, Le Pen, Hamon, Macron ministre des finances...). L’objectif est de masquer notre incapacité à équilibrer nos comptes. 

     Je suis contre depuis le début. Mais je n’ai pas été consulté, et la BCE ne lit pas mes bulletins.
    Quelle conséquence ont ces rachats ?
     

    • Déflationniste : on rembourse plus cher les obligations émises. Les étrangers en ont acheté 60%. Ce sont eux  surtout les grands bénéficiares. C’est donc une ponction sur la production des français, au profit des étrangers. D’où le marasme des deux dernières années, avec une fuite de capital à l’étranger. Les grands bénéficiaires ne sont pas les riches, mais les fonds de pension américains, japonais, norvégiens. Par opposition, les actions sont un jeu à somme nulle où certains perdent ce que les autres ont gagné.

    • Inflationniste : les français achètent 60% de leur consommation à l’étranger, faute d’être capable de le produire eux-mêmes sur place. Or l’euro a été dévalué de 20% depuis 2 ans, suite à l’action de la BCE. Les français paient donc plus cher leurs achats étrangers. 

    Voilà le résultat de la BCE. Il faut savoir ce que l’on veut : des dépenses publiques à crédit (non pour investir mais pour satisfaire les dépenses courantes), des promesses de retraite intenables, L’alternative courageuse serait de faire la vérité sur la solidarité nationale, assumer l’impopularité de promesses irréalistes, en les faisant payer cash par les plus aisés. 

    Malheureusement nos candidats veulent continuer les déficits, à crédit. Allons donc, pour une paupérisation plus grande de la population française. Personne ne veut expliquer aux français les rudiments de l’économie. 

    On y ajoutera 1,3 millions de chômeurs de Hollande, en plus, depuis 5 ans, voilà où nous mène cette politique économique calamiteuse. C’est 80 Mds  annuel de production en moins. Il ne faut pas chercher plus loin l’appauvrissement des français

     

    9
    jackbenoit
    Mardi 28 Mars à 00:14

    Merci , on peut constater que l'histoire se répète malheureusement ....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :