•  

    Le Cac vu de nouillorque du 6 dec _ le Cac dévisse

      Au sommaire :

    • Le S&P 500 sur les plus hauts,  le CAC dévisse
    • Effet ciseau : la France en panne, les US en surmultiplié
    • Stabilisation du CAC sur les 4100 ?
    • Le S&P sur les plus hauts avant de prendre ses bénéfices.

     

    Télécharger « le cac vu de Newyork 49.pdf »  


    2 commentaires
  • 5 dec_Le grand écart entre La France en panne, et les US en surmultiplié

    Une croissance de 0,9% au T3 aux US, soit un taux annuel de 3,6%, et de bons chiffres sur l’emploi. Les US anticipent la fin du QE, même si aucune décision formelle de la FED ne sera probablement prise le 18 décembre.

     En France on commence à parler de récession pour 2014 (PMI à 48). Les marchés en prennent acte. Le CAC perd 4,5% depuis 4 jours. L’OAT continue de grimper de 4 pts  à 2,44%. Les non résidents commencent à douter de nos capacités à rembourser nos dettes dans ces conditions et avec des taux encore plus élevés.

    La consolidation du CAC ne dépasse pas quelques heures. Difficile de trouver des points d’accrochage, pour évaluer le niveau de rebond.  Peut-être à 2,54%, pour les taux ? Et 4076 pour le CAC ? Sinon on va descendre très bas : 4000.

     


    votre commentaire
  • 4 dec_Poursuite de la baisse du CAC, avec la hausse des taux

    Depuis le 1 er septembre, le Cac est soumis à l’influence des taux, en suivant rigoureusement les fluctuations inverse de l’OAT 10 ans. La hausse des taux se  poursuit mercredi en France de 2,34% à 2,40%, Le reste du Monde embraie, suite aux  bons chiffres US sur l’emploi. Le 10 Y passe de 2,78% à 2,83%, en anticipation de la prochaine de la réunion de la FED du 17 & 18 dec. Les marchés baissent d’autant.

    Personnellement, je pense qu’il est souhaitable, qu’on retourne à des mécanismes normaux de l’économie, où les taux sont la rémunération normale d’une prise de risque, et d’investissements productifs. Depuis 3 ans, les banques ont eu le temps de nettoyer leur bilan. Il est tant de terminer le QE : Les états  captent à leur profit exclusif, le capital, sans investir, au détriment de l’investissement et de l’emploi. Tout est dans la vitesse de la hausse, que va programmer la FED.

    Jusqu’à quel niveau de cours, l’arrêt du QE peut-il nous entrainer ? Cela dépend de la hausse des taux. Si l’OAT monte à 2,7% le CAC peut rejoindre le niveau 4000, à 3% le niveau  3850, 3,5% entrainerait le retour à 3600.

    Les 17% de la hausse annuelle du CAC sont dus principalement à la baisse artificielle des taux, opérée par les banques centrales et une rémunération trop faible des obligations. Il est bon de l’avoir à l’esprit. On s’enfonce donc sur des tendances baissières. On devrait consolider demain...avant de repartir sur des plus bas. "le baiser de la mort ? "


    1 commentaire
  • Le Cac vu de Nouillorque du 30 nov_la précarité augmente

     

     

     

     

      

     

      

    Au sommaire :

    • Une comète dans le ciel de Noel ?
    • La baisse du yen soutient les marchés
    • Prise de bénéfices en vue
    • Le chômage augmente, 27% de la population vit dans la précarité

     Télécharger « le cac vu de Newyork 48.pdf »


    7 commentaires
  • Meilleurs voeux 2013


    votre commentaire
  • L’histoire a commencé début 2010 : Alex, l’animateur du site « The Early Bird » http://the-early-bird.eklablog.com/ s’étonnait à juste titre que personne ne publie  le CAC tel que le voit un américain ; c’est-à-dire exprimé en $. Or les US représentent 60% des acheteurs. Ainsi est née la publication d’un bulletin hebdomadaire avec la «vision  extérieure»  des investisseurs étrangers.

    Les assidus du site « The Early bird »  suivent attentivement depuis début 2010 les bulletins  « le CAC vu de Nouillorque», ainsi que le feuilleton «  Des oiseaux dans la tourmente », expliquant  la crise, Les deux types de bulletins ont été édités sous forme de liens. Merci à Alex, pour la promotion qui en était faite et l'animation des discussions.

    Certains des hébergeurs sur les quels étaient chargés les bulletins hebdomadaires (cijoint.fr…)  assurent un service de plus en plus médiocre, voire la panne totale, sans possibilité de récupérer les données. Vous êtes plusieurs à déplorer la médiocrité d'un tel service,

    Ce site a donc pour but d’y remédier, d'héberger les bulletins et surtout de recréer la cohérence du feuilleton, démarré en octobre 2010. L’historique sera progressivement rechargé.

    Les deux grandes rubriques correspondent à deux visions différentes  des marchés :

    • le feuilleton souhaite vous faire comprendre et partager les grands enjeux économiques à long terme. Les fondamentaux sont presque toujours  derrière les mouvements financiers de fonds  et la crise actuelle (investissement, balance commerciale, déficits, monnaie, croissance…).Le trading ne rajoute que du bruit,  et   profite des ajustements trop lents, ou des incohérences entre paramètres.
    • Le Cac vu de Nouillorque décrypte la tendance hebdomadaire,les fluctuations au niveau de la semaine, comparées dans différents pays. Une grande majorité pense que le trading est responsable de la crise. Rappelons que les traders couvrent leur positions, ou s’ils ne possèdent  rien, prennent des risques entre eux, ou face aux banques d’investissement,  par des options !. Ce que l’un gagne ; l’autre le perd. Le jeu est presque à somme nulle. Cette rubrique  a pour principal objectif de vous protéger, face à des fluctuations difficiles à décrypter, de se couvrir, en fonction d’un scénario assumé, ou sans scénario clair.

     Hemve 

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique