• Les élections peuvent-elles avoir une influence sur la Bourse ?

    Les élections peuvent- elles avoir une influence sur la Bourse ?

    Au sommaire :

    • L’hypothèse Le Pen / Mélenchon au 2e tour inquiète les marchés,
    • Les élections peuvent-elles avoir une influence sur la Bourse ?

     

    Télécharger « le cac vu de Newyork 15.pdf » 

       


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    camaligue
    Samedi 15 Avril à 09:28

    Bonjour,

    Que faire avec les PEL,CEL, livret A, livret de développement durable et livret d'épargne populaire ?

    Cordialement

    2
    Samedi 15 Avril à 12:35

     

    On conserve les comptes sur livret qui peuvent servir de parking pour placer les liquidités. Sauf le PEL, ils devraient rester disponibles. C’est toujours mieux que les billets sous le matelas . 

    Il est très difficile de donner des conseils sans connaitre les besoins du demandeur. Nous sommes face à deux objectifs contradictoires :

    •  Assurer la liquidité,
    •  Conserver le capital  

    Chacun doit définir ses besoins en liquidité, pour les douze prochains mois (payer les impôts, acheter une voiture, déménager …). Mieux vaut placer ces besoins là sur des supports liquides. 

    Pour le reste de ses avoirs, la question est de conserver son capital. C ‘est plus complexe.

    •  Si Le Pen passe, renonce à l’euro et dévalue, mieux vaut acheter des actions Total ou américaines qui suivront le cours du $., et prendront immédiatement 20% que de placer sur un livret A. Mais il n’y a pas urgence, avant les élections législatives.
    •  Si c’est Mélenchon, on utilisera ses liquidités dans six mois, pour acheter des emprunts publics à 10%. Là, non plus il n’y a pas urgence. 

    La seule urgence est le risque de blocage des banques dès le 24 avril, dans un scénario Le Pen- Mélenchon au 2 e tour, et donc ne pas avoir de liquidités, pour se replacer là où il convient.  Hollande se ferait un malin plaisir à bloquer les comptes, pour faire pression sur l’issue des législatives, avec un discours : « Je préserve les intérêts de la France ». Retour du carnet des changes comme en 1968, 1983, et comme aujourd’hui en Grèce et à Chypre, avec l’euro, la monnaie unique. Je ne vous décris pas les trafics que cela entraine.

    3
    Goodoff
    Samedi 15 Avril à 13:01

    Résumons la situation. 3 résultats sont possibles :

    Le Pen / Fillon, c’est Fillon qui passera au 2e tour

    Le Pen / Macron, c’est Macron qui passera,

    Le Pen /Mélenchon, c’est Le Pen qui passera (les socialistes s’abstiendront)

    Le premier cas devrait donner une majorité aux républicains. Les deux autres, aucune majorité à l’assemblée. Le 3 e cas devrait entrainer la panique sur les marchés dès le dimanche soir minuit, vu le niveau de dépense publique promis. Les étrangers ne rentreront pas dans les subtilités de notre système unique au Monde à 4 tours.

     

    4
    Goodoff
    Samedi 15 Avril à 16:04

    Et c'est parti ,la curée. Goldman Sachs recommande à ses clients de shorter la dette française dès lundi.

     

    5
    Louis
    Samedi 15 Avril à 21:24

    Question alambiquée :

    Peut-on concevoir qu’un membre de UE comme la France, puisse momentanément sortir Politiquement de l’Union Européen, mais rester Économiquement dans la zone € ?   

    En d’autres termes qu’un Pays pourrait rester souverain pour s’affranchir de certaines directives Européennes et qui économiquement respecterait les conditions budgétaires.        

    6
    Samedi 15 Avril à 23:09

     1/  Sortir de L’UE, On regarde comment s’y prendra le Royaume uni. Je doute qu’il y ait un accord dans 2 ans.  Sortir de la zone euro n’est pas prévu dans les textes. On rentre dans l’inconnu. 

    2/ la France ne respecte pas les conditions budgétaires de la zone euro ,et de très loin. Le déficit devrait être inférieur à 0,5% si la dette dépasse 60% (texte signé par Hollande/ Macron en 2012). Macron étant le négociateur en chef, envoyé par l’Elysée. Macron ne compte pas respecter sa parole, en 2017, avec un déficit prévisionnel supérieur à 3%, alors qu’il a engagé la France en 2012 sur 0,5% de déficit . On est donc très loin de respecter les conditions budgétaires, dans les années à venir .

     

      • Louis
        Samedi 15 Avril à 23:16

        Si la France sort de €, le risque de désintégration de la zone € est très forte !  

      • Samedi 15 Avril à 23:21

        Si la France sort de la zone euro , il n'y a plus de zone euro, et il y aura une crise financière mondiale autrement plus importante que Lehman Brother, crise qui balaiera tout . La France est le plus gros émetteur de dette sur le marché mondial , après les US.

      • Louis
        Samedi 15 Avril à 23:44

        Face à ce risque, j’en arrive à me poser la question initiale, dans le cas de la France en sortant de l’UE si elle peut rester dans la zone €

      • Dimanche 16 Avril à 08:38

         Je vous invite à relire le feuilleton n°29 sur l’euro .L'euro :avantage et, inconvénients épisode 29 

        Si la France quitte l’UE, elle doit quitter la BCE ; elle n’a plus le droit de battre monnaie, voit ses euros quitter le pays, avec son déficit commercial permanent. Elle se préparerait une crise économique grave, suite à une quantité de monnaie insuffisante pour son économie. 

    7
    Dimanche 16 Avril à 09:00

     Commentaire de Louis  le  15 avril 23h 11 

    Pour une raison que j’ignore le commentaire ci- après fait bugger le système. Je l’ai supprimé et recollé 

    Hier à 23 :11  

    Voici le % des activités des sociétés du CAC40 _ en France _ en Europe* (France comprise) En ce début d’année je n’ai pas mis à jour cette étude dont : Atos et les fusions acquisitions absorptions de Peugeot* - Essilor* -  Lafarge* - Technip*    

    Ensemble du CAC40 : En France 26% - En Europe* (France comprise) 56% 

    Le CAC40 ne reflète pas l’économie de la France tout juste ¼ de l’activité est faite en France et juste un peu plus de 50% en Europe (géographique).  

    Les plus françaises : Plus de 50%  

    • Bouygues : France 63%, Europe* 78% (rappel Europe = France comprise)
    • Vinci : France 58%, Europe *73%  

    Moins de 50% en France et + de 60% en Europe* dans l’ordre décroissant

    • Unibail : France 39% Europe* 95%   
    •  Secteur financier :Crédit Agricole - Société Générale. BNP est la moins Française avec 35% et Européenne* avec 73%.
    • Axa : France 27% Europe* 60%  
    • Véolia – Carrefour – Orange : France de 44 à 46% Europe* de 65 à 79%
    • Engie - Vivendi : France 37 à 40% Europe* 60 à 80%
    • Peugeot* - Accor – ST-Gobain – Total – Renault – Cap-Gémini : France de 20% à 30% Europe* 60 à 75%  

    Moins de 20% en France et Moins de 50% en Europe* dans l’ordre décroissant : 

    • Safran – Valeo – Legrand – Air liquide – Danone – Essilor* - Solvay – Kering – Publicis – Technip* – ArcelorMittal  

    Moins de 11% en France et Moins de 40% en Europe* dans l’ordre décroissant :Michelin – Sodexo – L’Oréal  

    Moins de 10% en France et Moins de 33% en Europe* dans l’ordre décroissant :Pernod – Airbus – LVMH – Schneider 

    Moins de 11% en France et Moins de 25% en Europe* dans l’ordre décroissant :Sanofi – Lafarge* - Nokia  

    Rappel : Peugeot* - Essilor* -  Lafarge* Technip* : Avant fusions acquisitions absorptions  

    Situation des trésoreries Fin 2016 :Positives : Oréal – Nokia – Peugeot * - Renault – Vivendi. 

     

    Le % de dette sur la capitalisation, n’est pas pris en compte la nature de la dette en € en $ ou autres. 

    • + de 50% : Véolia - Engie – Orange – Unibail 
    • De 30 à 50% : LafargeHolcing - Arcelor – Airbus - Vinci – Solvay – Pernod –Air Liquide
    • De 15 à 30% : Carrefour -Accor – Bouygues – Danone – Kering – ST Gobain – Total
    • Moins de 15% les Autres
    8
    Francois Normandeau
    Lundi 17 Avril à 15:02

    Bonjour.

     

    Je vous écris afin de discuter de la possibilité d’une collaboration.

    Nous permettons à un grand nombre d’entreprises d’utiliser gratuitement 

    nos graphiques (Investopedia, SeekingAlpha et environ 5 000 autres).

     

    De plus, les bourses et organismes suivants n’utilisent que les graphiques TradingView sur leur site:  Chicago Mercantile Exchange, BM&F Bovespa, 

    Bucharest Stock Exchange, Saint-Petersburg Stock Exchange, Sofia Stock Exchange, etc.

     

    De nombreux partenaires ajoutent nos graphiques à leurs articles et utilisent 

    nos widgets gratuits sur leurs sites Web dans le but d’améliorer l'expérience 

    faite par les usagers.

     

    Voici quelques exemples de ce qui est possible::

    https://fr.tradingview.com/widget/

     

    Nous aimerions vous compter parmi nos partenaires. 

     

    Laissez-moi savoir si vous avez des questions ou interrogations et je serai 

    heureux d'avoir une discussion à ce sujet. 

     

    Meilleures salutations,

     

     

    François Normandeau

    Directeur Régional (France)

    TradingView

     

    Voir aussi:

     

    Intro TradingView

    https://docs.google.com/document/d/1zibLQRyBKSetwWPDoXgzAUXNUjJ0RZlt9gfZ4DoB6fQ/edit?usp=sharing

     

    Présentation de TradingView

    https://docs.google.com/document/d/1JHJizAaXi6U-ozlD1ZaYcNysmZGuooXBIEZK9fiEEX4/edit?usp=sharing

    9
    jackbenoit
    Mardi 18 Avril à 07:49

    Bonjour et merci pour votre billet hebdomadaire !

    Sur son programme Fillon veut augmenter la TVA , c'est aussi une augmentation des impôts , une baisse du pouvoir d'achat même si ce n'est pas sur la feuille d'impôt . La lutte contre la fraude, le lobbying  auraient de meilleurs résultats sachant que ce sont des dizaines  Milliards que la France se fait ponctionner . Cet argent , ce sont les politiciens qui veulent bien le  laisser partir .  Je ne vois pas en quoi la population aurait intérêt à voter pour lui ...même si on veut le lui faire croire . Au 21 eme siècle on a l'impression que l'on n'a fait aucun progrès alors que la productivité a augmenté considérablement .

    Aucun intérêt à aller voter , vu que c'est une minorité va gouverner , rien ne changera .

     

    10
    Mardi 18 Avril à 10:30

     La hausse de la TVA sera neutre pour le pouvoir d’achat des salariés ; elle sera compensée par une baisse des charges sur les feuilles de paie, donc un salaire net plus fort. Pourquoi le fait -on ? Pour transférer les charges sur les produits importés. Seuls les retraités vont voir leur pouvoir d’achat baisser. Mais les promesses qui leur sont faits sont intenables.  

    La hausse de la CSG de Macron, elle, impactera le pouvoir d’achat des salariés. 

    La lutte contre la fraude est le graal magique qui permet tous les augmentations de dépenses publiques , comme si rien n’était fait. 

    Depuis 10 ans l’ensemble des gains de productivité ont été absorbés par la dépense publique. J’ai présenté les courbes plusieurs fois. On ne peut pas dire que que l’état est plus efficace pour autant. C’est bien là où est le problème : une complexité inutile qu’il faut reformer.

    Finalement si aucune majorité n'émergeait, comme en Belgique il y a quelques années, on aurait enfin  aucune nouvelle loi , aucun impôt nouveau et un boom économique pour tous les citoyens. 

    11
    jackbenoit
    Mardi 18 Avril à 11:56

    Comment penser que les gens pourront consommer plus si les prix augmentent ( je parle des petits salaires), la baisse des charges revient aux actionnaires ou patrons . Ce n'est qu'un trompe l'oeil cette hausse de salaires car  la concurrence fait qu'on s'adapte au marché , il est facile de tromper le consommateur par divers moyens légaux  en lui faisant croire qu'il fait une affaire .

    Oui , on sait bien que c'est l'industrie qui pêche en France , la réponse sera la robotisation s'il y a investissement , quelques emplois directs liés , maintenance etc . Les pourvoyeurs d'emplois se feront dans d'autres domaines certainement . La baisse des cotisations sociales engendre un alignement sur la précarité qu'on voit dans certains pays , si c'est ce que l'on veut , à quoi sert le progrès ?  Ma réponse : c'est pour enrichir toujours les mêmes au détriment des plus faibles . Pour une cohésion je reste dans mon idée qu'il faut réduire l'écart de revenus et non l'augmenter .

    Ben finalement le status quo serait bénéfique , car la baisse des charges a déjà été faîte , si Draghi n'en remet pas une couche l'inflation pourrait stagner à ce niveau et le temps bénéficier au prochain gouvernement .

    Hollande a eu tord de ne pas se représenter , il aurait pu défendre son bilan .  Malgré quelques errements il n'est pas si mauvais au vu de la situation du départ , son seul problème a été d'être élu par des gens de gauche . L'emploi devrait s'améliorer petit à petit , c'est son point négatif bien sûr car il a été obligé de stabiliser le budget au départ  .

    On verra si Fillon est élu le niveau de cohésion dans 5 ans .

     

     

     

     

     

    12
    zumeo
    Mardi 18 Avril à 14:18

    ... arrivé a regretter Hollande ... Voila le comble de ces élections !no

      • Sylvain 24
        Mardi 18 Avril à 16:46

        Le bilan de Hollande est tellement brillant, qu’il n’a pas osé se représenter de peur de faire moins que Hamon, moins de 9%. Un million de chômeurs de plus, depuis son arrivée. C’est 50 milliards de production en moins qui manque à la fin de l’année. La moyenne des foyers français, y compris les plus modestes, ont dû compenser le manque à gagner par 2000 € de pouvoir d’achat annuel en moins ! Ne cherchez pas plus loin les raisons de leur colère

      • jackbenoit
        Mardi 18 Avril à 17:11

        Bien sûr qu'ils ont raison mais le problème est né à l'époque où Sarkosy était au pouvoir , c'est à dire en 2005 , on ne peux pas dire qu'il ait fait quelque chose à ce moment là , la crise est arrivé , à croire qu'il l'a découvert en 2008 ...lol

        Alors que tout le monde voyait poindre le problème à ce moment là , le bilan Sarkosy est certainement moins bien que celui de Hollande , c'est sur le plan de l'emploi que ça va mal ...

    13
    Mardi 18 Avril à 16:25

     

    Theresa May convoque des élections parlementaires anticipées le 8 juin

      Les marchés surpris mardi matin , se replient.

     

     

    14
    Sylvain 24
    Mardi 18 Avril à 19:43

    Un débat serein exige que l’on emploie un minimum d’arguments honnêtes sans falsifier l’histoire. La croissance en France de 2005 à 2008 a été particulièrement forte, plus de 6% sur les feuilles de paie et surtout cette époque a été marquée par une forte réduction du chômage de 700 000 personnes ! J’arrêterais donc la discussion là.

    Le débat présidentiel est bien le choix entre un gâteau dont les parts sont en croissance pour tous, ou un gâteau dont les parts sont toutes égales, mais en forte réduction, personne n’étant plus inciter à travailler. La démonstration a été faite le siècle dernier dans plus de 70 pays

      • jackbenoit
        Mardi 18 Avril à 23:09

        C'est juste autant pour moi , c'est à partir de 2002 , suite aux attentats aux US  , que les déficits et la dette se sont envolés .

        Il y a bien eu une amélioration entre 2005 et 2007 .

        La dette a dépassé les 1000 Milliards en 2003 et les 66% du PIB en 2005 .

    15
    Fred
    Mercredi 19 Avril à 18:42

    Bonjour Sylvain il est vrais que plus beaucoup de gens n'on pas envie de travailler plus pour gagner plus les français devront partager le gâteau qui est de plus en plus petit 

    Les politiques sont responsables  ils n'ont jamais dirigé le pays correctement depuis plus de 30 ans maintenant le résultat est là 

    à plus Fred.

      • jackbenoit
        Jeudi 20 Avril à 08:55

        Bonjour , le gâteau comme vous dîtes ce sont les ressources et matières premières , le travail est sans fin , à chaque évolution technologique il y a eu évolution de l'emploi .

        Le vrai problème c'est la répartition des richesses produites , la réduction des inégalités et des écarts de revenus . La cohésion n'est plus de mise car les règles permettent de faire du dumping en tout genre . Ceci est une évidence que depuis longtemps on a oublié. 

    16
    Jeudi 20 Avril à 16:54

    Il y a encore des gens qui sont prêts à défendre le bilan de Hollande? C'est pathétique....

      • jackbenoit
        Jeudi 20 Avril à 23:00

         

        Si c'est de moi que vous parlez, je vous demande bien vouloir m'excuser mais je me doute que vous avez vu plus grave. Sachez que je n'ai aucun mandat pour le défendre, j'ai juste dit qu'il aurait pu le défendre lui-même car il n'est pas pire que celui de son prédécesseur, être ou ne pas être élu c'est autre chose .  Ce n'est pas pour autant que j'aurais voté pour lui ou que je voterais dans ce sens . J'ai d'ailleurs dit que je m'abstiendrais probablement .

        Le communiqué de FILTERIS/EUROMEDIATIONS d'aujourd'hui donne pour le 1er tour  Fillon gagnant , MLP en baisse avec Macron , JLM au second tour possible . Les quatres dans un mouchoir ... côté abstention je n'ai pas d'info précise .

    17
    Jeudi 20 Avril à 18:19

    Comment se couvrir ,face à l'incertitude du résultat de la présidentielle ?

    le prix est le double d'il y a une semaine , pour les retardataires: 5%. Mais le gain est substantiel si le cac régit fortement lundi

     

     straddle 20 avril

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :