• Les incertitudes politiques françaises pèsent sur les taux de l'OAT et donc sur le CAC.

    Les taux de l’OAT oscillent au gré des incertitudes politiques françaises.

     Au sommaire : 

    • Les taux de l’OAT oscillent au gré des incertitudes politiques françaises.

     

    Télécharger « le cac vu de Newyork 6.pdf »

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 11 Février à 14:48

    Bonjour hemvé,

    merci pour ton bulletin.

    Il sera intéressant de voir si les bons chiffres mondiaux de Q4 et de janvier sont une tendance ou juste un pic (d'alloc de stocks par exemple).

    J'espère que c'est une tendance car tout le monde en a besoin.

    De là, que penses-tu du cas grec actuel ? 

    Plus généralement, quelle vue as-tu sur les dettes européennes en ce moment (Italie, Portugal, France) ?

    ....

    Trump va détailler son programme 'phénomal' d’allègements de taxes. A parier que ça ne sera très ciblé pour les entreprises US.  Une manière détournée de faire du protectionnisme ?

    En tous cas, le débat d'allègement de la fiscalité est intéressant.

    ....

    Trump sera t il Icare ?

    en symbole des marchés qui volent trop hauts. J'aime bien l'image ;-)

    ....

    Enfin, pour archive : 4ème visite en 2 ans d'avions russes le long de nos côtes. Certes on peut dire que c'est pour s'amuser à montrer ses muscles, mais aujourd'hui, est-ce que l'Europe est mieux armé que la Russie ?

    Eux on refait leur arsenal tranquillo depuis 15 ans, et l'Europe, l'inverse (à part les pays du Nord peut-être).

    Bon w/e à tous

    Allez les Bleus

    ...

    une pensée à notre oiseau

      • Samedi 11 Février à 17:59

         Kahlan, les chiffres du T4 sont en accord avec la reprise mondiale perçue en novembre. Est-ce durable ? Je n’en sais rien. 

        La Grèce s’enfonce toujours plus. On va donc vers une nouvelle crise. Il n’y a pas d’autres solutions que d’effacer la dette ; ce que les allemands ne veulent pas (c’est leur retraite), et de faire sortir la Grèce de l’euro, car il faut dévaluer, faute de pouvoir réduire le nominal des salaires et des retraites. 

        Les provocations aériennes aux frontières ont toujours existé. La France en fait aussi, pour détecter les fréquences des radars !

    2
    jackbenoit
    Samedi 11 Février à 17:03

    Bonjour et merci pour ce billet hebdomadaire

    L'Insee a annoncé une amélioration de l'emploi , même si elle est disparate puisque l'industrie n'en crée toujours pas , ça amène à penser que les choses évoluent malgré tout avec le temps .

    Le tapage résultant des "affaires autour de la présidentielle" ne sont pas nouveaux mais jettent de l'huile sur le feu et perturbent le déroulement des investissements. Il est certain que des puissances étrangères ont quelques intérêts à semer le trouble pour espérer orienter à leur profit les électeurs .

    La constitution d'une défense Européenne(ne dépendant pas des US ) est nécessaire car elle éviterait d'avoir cette politique subie et non souhaitée . Il vaut mieux une Europe Unie qui  donnerait plus de stabilité,  contrairement au repli sur soi que prônent les extrémistes qui ne voient que le court terme , paradoxalement au détriment de ceux qui les auront mis au pouvoir .

    Pour le moment notre défense est satisfaisante mais on ne doit pas baisser la garde au vu des tensions que l'on voit poindre , "si tu veux la paix prépare la guerre" reste d'actualité .

     

     

    3
    Sylvain 24
    Samedi 11 Février à 18:06
    Avant d’accuser l’étranger, de perturber l’élection française, regardons d’abord chez nous, en France, cette affaire interne. Qui en profite ? Macron. La filière du Pénélopegate a été identifiée : ce sont les copains de Macron, Bercy avec Cazenave a sorti les infos chiffrées, L’Elysée par l’intermédiaire de Gantzer les a transmis au Canard . Les deux sont de la même promo de l’Ena que Macron
    Attendons maintenant la riposte de la droite sur Macron, Nous sommes dans la politique de caniveau. En attendant cela évite de parler des programmes ; ce qui devrait être le plus important.
    4
    Samedi 11 Février à 20:08

    Bonjour Hemve,

    Pourrais-tu expliquer ou développer ce passage stp? Je n'ai pas bien compris :

    "Faute d’activité rentable, les entreprises du CAC distribuent des dividendes à leurs actionnaires ! C’est un résumé de la situation économique de toute la France. Les entreprises préfèrent diminuer leur chiffre d’affaires que de faire des pertes."

    Dans les "journaux" ils disent le contraire, que c'est justement que leur activité est rentable qu'ils distribuent des dividendes!?!?!

      • Dimanche 12 Février à 09:56
        Soit un actionnaire investit les capitaux dont il dispose ,soit il retourne aux actionnaires des dividendes, s'il n'y a pas de bon de bons investissement à faire. Malheureusement actuellement en France, on est dans le deuxième cas . Total n'investit pas compte tenu du prix bas du pétrole.Sanofi investit peu, contenu du maintien des prix des médicaments à des niveaux très bas....
    5
    max11
    Samedi 11 Février à 22:23
    Merci pour ton bulletin. La balance commerciale de France et l'idée de dévaluation. Cocktail explosif, s'il en est !
    6
    Dimanche 12 Février à 12:36

    Merci Hemve, je comprends mieux. 

    7
    Lundi 13 Février à 16:02

    Salut hemvé,

    hier il y a avait un reportage sur Fukushima, qui était assez bien et qui m'a surtout rappelé tes bulletins de l'époque qui avaient le mérite d'avoir toujours en temps d'avance sur les infos officielles, en lus d'être très clairs. Et merci à nouveau.

    Une question : le magma avait percé son 'coeur' et s'était déversé sur la plaque de béton. Ca veut dire que le béton le retient depuis ?

    C'est possible de le récupérer ??

    (à mettre au pluriel car y en a au moins 2 réacteurs je crois qui sont dans ce cas)

    Merci par avance de ton éclairage.

    8
    Mercredi 15 Février à 08:18

     Kahlan, Il est très difficile de savoir ce qu'est devenu le corium, ce magma à 2000 °C agrégeant plutonium, uranium, métal fondu de la cuve .Il a probablement fait fondre la partie supérieure du béton et atteint la plaque métallique en dessous. Ensuite que s'est-il passé ? Nul ne le sait. 

    Suite une échographie par muons, on sait aujourd'hui que les cuves sont vides et ne contiennent plus de combustible. 

    La radioactivité des eaux qui circulent sous le radier semble faire croire que le magma n'a pas fondu le radier. Il reste encore beaucoup d'incertitudes sur ce désastre. 

    Désastre qu'on aurait pu éviter par une intervention rapide et par la formation du personnel. En particulier : 

    • Après le tsunami, le site ne disposait plus d’aucune source électrique, alors que les bases américaines à proximité avaient pléthore de groupes électrogènes, qu’il suffisait de parachuter. (Obama et Clinton l'avaient proposé)  

    • La salle ne savait pas qu'une coupure d'électricité ferme automatiquement les vannes des circuits de refroidissement, empêchant ainsi toute circulation naturelle d'eau dans ses circuits.

    Plus qu' à un problème technique , on est face à un problème humain, la défaillance des dirigeants.

    9
    Mercredi 15 Février à 14:35

    Merci

    Le reportage montrait bien la défaillance de Tepco dans sa gestion de la situation et aussi comment ils n'ont pas accepté d'aide

    Le tout sous fond de protection de cette filière industrielle ...

    Apparemment la France avait proposé et préparé l'envoi de robots, mais qu'ils ont refusé au dernier moment. Comme la France avait loué l'Antonov (le plus gros avion du monde), ils l'ont chargé avec ce qu'il avait sous le coude pour ne pas perdre la face (couverture, 2 camionnette EDF, des médicaments périmés ...) !!

    M'enfin, le fait qu'on n'est pas d'info sur le corium n'est pas terrible non plus. J'imagine que ce n'est pas un truc qui s'éteint comme ça.. (si j'ai bien compris ça s'éteint d'ailleurs pas à l'échelle humaine ...)

    10
    jackbenoit
    Jeudi 16 Février à 14:01

    C'est vrai que ce reportage était intéressant .

    On constate que s'il y a de l'argent dans la caisse suite aux profits dégagés les dirigeants préfèrent en profiter (distributions dividendes, salaires importants ....) plutôt que d'investir dans la sécurité et au démantèlement ... ne pas se moquer d'eux car chez nous si ça en tourne c'est quasiment la même chose avec EDF pillée par tous les dirigeants de l'état pour boucher les trous des budgets que les grosses entreprises entre autre ont crées en faisant du dumping fiscal (optimisation , fraude, etc....)

    Le monde parfait n'existe pas bien sûr , mais bon ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :