• les premiers résultats du S&P 500

  • Commentaires

    1
    jackbenoit
    Samedi 14 Janvier à 10:27

    Bonjour et merci pour votre billet hebdomadaire .

    Oui tout le monde regarde la chine qui limite les sorties de capitaux , mais c'est les US qui vont devenir le sujet d'inquiétude avec le discours et la nouvelle politique affirmée ou non . De mon point de vue toute tentative de protectionnisme excessif sera interprétée négativement par le marché , Yellen n'aura qu'à remettre la machine en route pour conserver l'illusion.

    Je note que les taux se tassent aux US et remontent plutôt en Europe , on n'est pas encore à l'équilibre l'Euro devrait être plus haut vu les résultats budgétaires  des Allemands avec un croissance de 1.9 . Le problème en Europe ce sont les élections qui vont freiner les investissements sauf si la BCE en remet une couche pour le bonheur de certains comme d'habitude , les autres ils s'en foutent . 

    2
    Anonymous
    Samedi 14 Janvier à 15:12

    Bonjour,

    J'ai un peu du mal comment les indices peuvent continuer à monter avec 96 millions de chômeurs au USA selon Trump... De même que peut-on considérer que l'économie mondiale va mieux?

    3
    Samedi 14 Janvier à 21:28

     

    Les indices boursiers remontent parce que l’économie mondiale (Chine Europe, Japon, UK, US…) est en très forte croissance depuis novembre 2016, la plus forte croissance depuis 2011 (voir bulletin de la semaine dernière et les PMI). Tous les indices de tous les pays le confirment. Or elle était en forte stagnation il y a un an. 

    Les profits des bancaires et des pétrolières se sont écroulés en 2016. Ils remontent fortement en 2017. Les bancaires ont fait mieux que prévu hier.  L’essentiel de la hausse des profits 2017 sur l’indice sera fait par les pétrolières, publiés prochainement. 

    Quant au chômage, les US sont au plein emploi, comme la plupart des pays de l’OCDE ! Le BLS, bureau officiel des statistiques US dit que la population active comprend 152 millions de personnes employés, et rémunérés, soit 62,7% de la population en âge de travailler (223 millions), et seulement 7,5 millions au chômage soit 4,7%

     Les 71 millions qui ne travaillent pas ne sont pas des chômeurs, mais les handicapés, hommes ou femmes au foyer par choix, malades, maternité, ceux qui poursuivent des études… 

    Historiquement le taux de participation n’était pas beaucoup plus élevé, contrairement à ce qu’on entend : 67%, un peu plus élevé de 1989 à 2007, mais seulement de 59% dans les années 60 ! les femmes ne travaillaient pas à cette époque. L’armée avait fortement mobilisé. 

    Par comparaison le taux d’emploi en France est de 64%, donc un chiffre similaire, mais avec en plus 10% de chômeurs. 

    L’économie américaine est donc incapable de remettre sur le marché du travail plus de 5 millions de personnes qui en sont sortis, sauf à rappeler les retraités ! Rapatrier des emplois aux US passe par l’immigration, la venue des mexicains, et une forte inflation des salaires. Donc des taux d’intérêts. 

    Le chiffre de 96 millions de chômeurs n’a aucun sens, Qui l’a publié ? Quelle est la source  journalistique?

    5
    jackbenoit
    Mardi 17 Janvier à 12:15

    Commentaire de gens plus ouvert que Trump :

    Blâmer la mondialisation "ne sert à rien" et "ne "résoudra pas" les difficultés du monde (Xi Jinping)

    6
    Anonymous
    Mardi 17 Janvier à 13:25

    c'est ce qu'a affirmé Trump dans un de ses discours, je ne retrouve pas l'article qui en parlait mais oui rectification , il me semble qu'il parlait de 96 millions de personnes "qui ne travaillent pas" , soit parce qu'ils ne veulent pas ou soit parce qu'ils sont sortis des stats.

    Quand aux chiffres de la croissance mondiale , je me demande si on peut encore leur faire confiance... Les indices ne montent-ils pas surtout parceque la FED fait de la planche à billet depuis x années (20000 milliards de dette)?

      • Mardi 17 Janvier à 14:09

        la croissance mondiale repart depuis novembre parce que depuis 18 mois les particuliers paient leur pétrole moitié prix et dégagent du pouvoir d'achat pour payer d'autres biens .

    7
    Mardi 17 Janvier à 14:05

     

    Les rapports de l’Oxfam sont toujours à prendre avec précaution Ils font preuve d’un amalgame malsain entre la pauvreté, les riches désignés comme seuls responsables de la pauvreté du Monde, et l’évasion fiscale. Quelques exemples: 

    Les personnes citées 

    La fondation Bill Gates participe au développement du  tiers-monde de manière particulièrement intelligente, mieux que les différents gouvernements, ou les ONG. Pourquoi en faire un bouc émissaire ? Quant à la fortune de Bezos et Zuckerberg c'est plutôt virtuel. On peut espérer nourrir la population mondiale avec  les actions Facebook mais je crains que les gens n'aient pas beaucoup à manger.
    Aucune des personnes citées n’est responsable du sous-développement du tiers-monde. Il faut peut-être chercher les causes ailleurs.
     

    La fraude fiscale ?  

    Les inégalités de richesse entre les individus qui ont une action planétaire et ceux qui ont seulement une action locale est inévitable. Aujourd’hui pour les particuliers, l’essentiel du problème de la fraude fiscale est réglé avec l’échange automatique de données fiscales entre les pays de l’OCDE, depuis le 1 janvier 2017 sur les revenus 2016. Un minimum d’honnêteté voudrait que cela soit mentionné dans le rapport. 

    Reste les entreprises. C’est beaucoup plus compliqué, car il est quasiment impossible d’évaluer les échanges immatériaux entre pays. Par exemple les Bermudes autorisent les entreprises d'assurances du monde entier à pratiquer la réassurance sans taxe. La belle affaire !  Supprimons les Bermudes et toutes vos primes d'assurance seront multipliés par trois.  Allons-y ! mais il n’y aura pas un sou de plus pour le développement ! Ce paradis fiscal est-il responsable du sous-développement de l’Afrique ? Ou ne serait-ce pas plutôt les guerres civiles et la corruption généralisée ? Qui profite de l’absence de taxes aux Bermudes ? l’ensemble des assurés , c’est-à-dire presque tout le monde ; Les paradis fiscaux ont bon dos, pour masquer nos incuries.  

    C’est tellement commode d’accuser les autres ! Les inégalités entre pays ne font qu’augmenter, au bénéfice de ceux qui investissent (donc plus riches) c’est inévitable. Le scandale est le refus de l’Europe d’électrifier l’Afrique, condamné au sous-développement. 

    Ce qu’oublie de dire le rapport Oxfam c'est que la pauvreté dans le monde ceux qui perçoivent moins d’un dollar par jour a reculé de 27 %  de la population mondiale il y a trente ans, à 5 % aujourd’hui. La famine a disparu de Chine Et à l'époque, autrefois, Oxfam s'était bien gardé de protester contre la politique de Mao. De même lors de la guerre civile en Angola, avec des gouvernements de la même obédience que l’Oxfam.

    8
    jackbenoit
    Mardi 17 Janvier à 14:31

    Je suis bien d'accord qu'on ne peut tout solutionner d'un trait de crayon et que certaines choses ont changées , mais un peu moins de corruption devrait améliorer certaines situations d'états déficitaires. Donc ça conforterait les budgets et donnerait un peu plus de marge et d'air à ceux qui en ont vraiment besoin . Le tout étant pour moi de ne pas l'oublier , sauf quand on donne des chiffres ...

    Personne ne détient la vérité mais chacun doit pouvoir exprimer ce qu'il voit .

    Et aujourd'hui je constate que le dollar rebaisse un peu , ça n'empêche que les gens continuent d'acheter des actions uniquement parce que la BCE continue son QE ....Rien ne change .

    l'inflation pour les pauvres est réelle .

    9
    jackbenoit
    Mardi 17 Janvier à 20:38

    Entre les Américains qui veulent faire du protectionnisme et les Anglais qui veulent le beurre et l'argent du beurre , les Européens ont intérêts à s'entendre sur beaucoup de domaines , comme j'en suis ça me paraît plus qu'obligatoire .

    10
    jackbenoit
    Jeudi 19 Janvier à 14:45

    Mario Draghi trouve qu'il n'y a pas assez d'inflation donc il continue à imprimer , l'EURUSD est parti directement à la baisse à l'ouverture de son blabla , bref il continue à enrichir les même les autres ils s'en fout , l'inflation dû à l'augmentation du pétrole ne compte pas sauf pour les pauvres bien sûr ..!

    Lamentable cette stratégie , il y aura retour de bâton sur la consommation obligatoirement (en volume) côté prix évidemment l'augmentation est réelle quand on fait les courses !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :