• Propagation du Covid 19 dans toute l'Europe,

    Wall Street fait le grand huit,

     Au sommaire :

    • Wall Street fait le grand huit,
    • Propagation du Covid 19 en Europe, plus de 7000 cas

      

    Télécharger « le cac vu de Newyork 10.pdf »

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    bourik
    Samedi 7 Mars à 15:28

    Merci

    2
    Francis
    Samedi 7 Mars à 15:44

    Je m'interroge sur les conséquences sur l'économie une fois la vague de contagion passée. Allons-nous vraiment revenir aux beaux temps des années 2010 ? Une fois l'offre à peu près remise en ordre de marche, la demande va-t-elle repartir comme par le passé. Le choc sur les patrimoines (actions, obligations, immobilier) va-t-il être indolore ? Et quid du stock de dettes ? Je comprends qu'il est difficile de faire des pronostics aujourd'hui puisque nous n'avons pas toutes les informations à ce stade, mais je pressens des jours vraiment difficiles.

    Merci encore.

    3
    Samedi 7 Mars à 17:03

    Une chose est sûre la dette aura considérablement augmenté. Les gouvernements en période préélectorale vont y aller à carnet de chèques ouvert (Italie, Usa…). Cet endettement a un coût. On a vu cette semaine la dévaluation du $ de 2%, suite aux créations de  liquidités de la FED. Les citoyens américains sont moins riches.
    En ce qui concerne l’économie tout dépend de la durée de l’épidémie : moins de six semaines tout peut repartir comme avant. Plus de six semaines, il y aura des séquelles.
    Il va quand même falloir se préoccuper de rapatrier de Chine certaines productions stratégiques et cela aura  aussi un coût. La plupart des industries décentralisées sont extrêmement polluantes. Il va donc falloir faire un choix entre les objectifs stratégiques et les objectifs écologiques.

    La bonne nouvelle c’est la chute vertigineuse du pétrole, qui va permettre à la zone euro de relancer son économie.

    C’est trop toto pour faire des pronostics sur cette crise , dont on ne comprend pas tout.

    4
    Francis
    Samedi 7 Mars à 19:42
    Merci. Rendez-vous la semaine prochaine.
    5
    Tcool
    Samedi 7 Mars à 21:19
    Merci
    6
    Francis
    Lundi 9 Mars à 08:56

    Journée historique en vue.

    7
    Lundi 9 Mars à 14:56

    Lundi noir à la bourse, à la suite du désaccord entre l’Arabie Saoudite et la Russie sur les quotas de production de pétrole. Les deux pays ont décidé d’augmenter leur production ;  ce qui entraîne une chute des cours du brut de 30 % (brent et wti). Toutes les bourses du monde dévissent. Ce matin il a fallu 30 minutes pour que le cours des pétrolières soient cotées à Paris. Cet après-midi  à Wall street, ce sont les disjoncteurs qui se sont mis en route à Wall Street.
    les règles sont :

    • Premier  arrêt, si les futurs baissent de plus de 5 %,
    • Deuxième arrêt une pause  de 15 min, si le S&P500  descend de 7%
    • Une nouvelle pause de 15 minutes si le S&P 500 perd  13 %
    • Arrêt des cotations  pour la journée,si le S&P500 perd 20 %

    Pour la première fois, les disjoncteurs ont fonctionné avec une chute de 7,8% à 14h 50  New york est en heure d'été

    8
    Francis
    Lundi 9 Mars à 18:26

    Si j'ai bien compris, nous avons successivement empilé sur une première crise sanitaire (virus),

    - une crise de l'offre (usines ne pouvant plus produire)

    - une crise de la demande (consommateurs qui restent chez eux)

    - une crise financière (créances irrécouvrables)

    - puis une crise de liquidité (explosion des taux des obligations privées et incapacité de se financer par les entreprises -notamment pétrolières- endettées).

     Et si je comprends bien, le seul remède consiste à ajouter toujours plus de dette au système.

    Ça craint, non ?

    9
    Jackbenoit
    Mardi 10 Mars à 22:49
    Oui, cette crise était écrite depuis un bon moment, le pire c'est qu'on emploie toujours le même remède pour sauver les plus riches au depend des plus faibles....qui subissent sans comprendre vraiment ce qui se trame derrière ces manipulations de la monnaie....
    10
    Mercredi 11 Mars à 13:58

    Certes les banques centrales et les gouvernements vont augmenter leurs dettes. Le problème immédiat aujourd’hui ce sont les liquidités. En particulier pour les PME qui n’ont plus de chiffre d’affaires et qui ont toujours des charges et des impôts à payer. Toute la question est le ciblage de ses liquidités sur les PME, et les banques qui servent d’intermédiaire. Il faut sauver les emplois et les salariés des PME, ETI, surtout si le pays est mis à l’arrêt ; ce qui parait inévitable.
    Faute d’un ciblage adéquat, on partira dans des problèmes de solvabilité et la chute en cascade en domino de tous les acteurs économiques. Quand il y a le feu les pompiers ne regardent pas la quantité d’eau déversée.

    11
    Francis
    Jeudi 12 Mars à 12:07

    En attendant les pompiers, il me semble que  nos amis américains ont profité de la nuit pour rajouter un peu d'essence sur l'incendie.

    12
    Jeudi 12 Mars à 17:53

    Toutes les nuits Trump fait des siennes. Résultat jeudi soir -12%. La plus forte chute journalière de l’histoire du Cac

    13
    Elminero
    Jeudi 12 Mars à 21:24
    3
    Elminero
    Samedi 29 Février à 10:43

    La pire semaine est peut-être à venir. Cordialement.
    Elminero

    Il n'est jamais bon de jouer les Cassandre... car la réalité dépasse bien souvent la fiction...

    14
    jackbenoit
    Vendredi 13 Mars à 07:30

    Difficile de voir l'issue d'une telle crise , les décès , les problèmes de santé collatéraux , la vie économique et les inévitables faillites malgré les mesures promises... va t'on en tirer les bonnes leçons et surtout les mettre en oeuvre ? 

    Sur le CAC la vague baissière TLT vient de basculer à la baisse comme prévu , le risque c'est de revoir 3300 depuis qu'on a cassé 4500,  sans certitude bien sûr ...qui vivra verra ou pas .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :