• Covid 19 et pétrole provoquent un krach boursier

    Covid 19 et pétrole provoquent un krach boursier

    Au sommaire :

    • Le pétrole chute de 25%
    • Covid 19 et pétrole provoquent un krach boursier. 
    • Jeudi la plus forte chute journalière de l’histoire du CAC : -12% 

      

    Télécharger « le cac vu de Newyork 11.pdf »

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    aziz
    Samedi 14 Mars à 10:06

    merci beaucoup ! ... prenez bien soins de vous !

    2
    Francis
    Samedi 14 Mars à 10:27
    Oui, merci beaucoup. Bonne santé à vous tous et à vos familles.
    3
    Tcool
    Samedi 14 Mars à 10:31
    Oui merci beaucoup et prenez bien soins de vous ++
    4
    bourik
    Samedi 14 Mars à 11:24

    Merci Hemve.
    Que pensez vous des chiffre chinois annoncés depuis qq jours? est ce que les usines redémarrent en chine ou est ce que c'est juste de la com?

    Bon WE.

     

    5
    louis
    Samedi 14 Mars à 14:05

    Bonjour à Tous

     

    Si, il est vrai que c’est la plus forte baisse journalière de notre indice contemporain, dans mes archives on reste en-dessous des -13,91% au lendemain du 12/05/1981 de l’élection de l’union de la gauche et les perceptives du programme de nationalisation suivi des -9,5 soit en deux séances -22%.  Face aux perspectives de spoliation des nationalisations de sombres mémoires, Il avait fallu ces deux journées pour pouvoir coter l’ensemble des actions.

    De nos jours la brutalité de la performance sur le CAC40GR est de son plus haut historique au 19/02/2020 à 16 631 à la clôture du 12/03/2020 à 11 006 soit une baisse -33,82% soit 1/3 de la capitalisation.

    En 1981 cette baisse de 1/3 de la capitalisation s’était effectuée en 37 séances, de nos jours on l’a fait en 20 jours. Sur le CAC40 GR c’est comme si l’accumulation des Bénéfices Nets annuels de ces dernières années s’étaient évaporée.

    En fait lorsque l’on extrapole les plus bas des indices il faut ajuster les cours historiques de l’effet de l’accumulation des capitaux après versement des Bénéfices Nets annuels. Sur le long terme comparer à l’état pur les plus bas de 2016 à ceux d’aujourd’hui, s’est, il me semble, prendre le risque de surévaluer les objectifs de baisses sur les cours de l’indice, ou du moins cette objectif est une aberration du marché qu’il faut profiter.   

    6
    Samedi 14 Mars à 21:25

    Louis, la remarque est exacte. En temps normal, le cours est fonction des bénéfices ; mais nous sommes dans un cas particulier : la crise actuelle, outre le problème de santé, est une crise de trésorerie qui risque de provoquer la  faillite des entreprises.

    La bourse de Paris ne fait pas cavalier seul. Elle suit  rigoureusement Wall Street pendant ses heures d’ouverture. Elle ne peut pas remonter seule, si Wall Street baisse. Ce sont les fonds américains qui achètent. C’est donc Wall street qui décidera du point bas. La bourse américaine ne réagit plus en fonction des bénéfices depuis longtemps, mais en fonction des dividendes distribués corrigés du prix de l’argent. Les entreprises US verront clair dans leur trésorerie, uniquement quand on atteindra le pic de contamination, car on connaitra alors seulement la durée de l’épidémie.
    La reprise durable des cours me semble prématurée, Même si on assistera à des soubresauts violents. Même s’il existe quelques valeurs massacrées (Edf, …) qui retrouveront des cours plus hauts.

    Lundi ne devrait pas provoquer l’euphorie.  Surtout après les annonces de ce soir, d’arrêter toute l’activité du pays, déjà diffusées sur CNN ...Une France totalement à l’arrêt sur une durée indéterminée. Quel fonds va investir lundi matin, devant tant d’incertitudes économiques ?  

    7
    Samedi 14 Mars à 21:32

    "A compter de minuit ,tous les lieux publics seront fermés, pour une durée indéterminée ,notamment les restaurants , cinémas ...tous les magasins, à l'exception de l'alimentation. Les transports  seront restreints au déplacements professionnels."

    Annonce d'Edouard Philippe samedi à 19 H 30

    Le pays est mis à l'arrêt

    8
    Samedi 14 Mars à 22:27

    D’après les chiffres publiés, on peut calculer la contagiosité dans chaque pays. Sans aucun mystère, les pays qui ont pris des mesures de confinement (Corée, Italie, Belgique) ont une vitesse de  propagation plus faible. L’Espagne a laissé faire, et prend des mesures d’urgence ce soir : le confinement total. Les US vont prendre des mesures ce week-end. Le Royaume uni (Boris Johnson) a décidé de laisser contaminer l’ensemble de la population. On verra le résultat. 
     

    9
    FST
    Dimanche 15 Mars à 15:41

    Bonjour,

    merci pour cette excellente lecture,

    j’ai une question ,faut il fermer la bourse et interdir les ventes à découvert ?

    10
    Dimanche 15 Mars à 20:00

    Les bourses ont un rôle important à jouer, surtout en cas de crise. Leur fermeture serait l’arrêt total de l’économie, très endettée. L’asphyxie totale. Des faillites en cascade d’acteurs et des banques incapables de payer leurs emprunts, leurs dettes.  Incapables de se refinancer, Faillite aussi de l’Etat incapable d’acheter des médicaments en Chine et de payer ses retraités. Je rappelle que l’Etat français a besoin pour boucler ses fins de mois  de 400 Mds de prets / an, dont la moitié vient de l’étranger. Pas d’argent, pas de médicaments, pas de retraite, pas de salaire pour les médecins, plus de pétrole ( 2 M barils par jour) . Les US c’est pire.

    Les US prennent toutes les dispositions  pour maintenir la bourse ouverte. Une fermeture serait pire.
    Les gouvernements ont besoin de placer leurs  dettes. Et les banques centrales de déverser des liquidités aux banques par appel d’offres.

    Interdire les shorts serait aussi la pire solution ; Les traders vendront alors le réel sans revenir ultérieurement en bourse. Un short comprend une promesse de rachat à la fin de la maturité …
    Les US ne veulent pas les interdire. Madrid et Milan les ont suspendus la semaine dernière. Paris jeudi et vendredi faisait tout pour les rendre inaccessibles. Je pense qu’on aura du mal à shorter lundi. Il faudra donc vendre le réel si on ne peut plus se couvrir. Et la chute sera plus forte...

    11
    Dimanche 15 Mars à 22:37

    Dimanche soir 22h , la  FED abaisse son taux directeur d'un pt à 0,25% et lance un QE de 700 Mds, dont 40 Mds dès lundi matin

    On ne s'enflamme pas .WS avait anticipé vendredi soir, sur des rumeurs. les marchés vont ils vendre la nouvelle ? les futures ouvrent  dimanche soir 5% plus bas; le pétrole 1% plus bas.les court circuits bloquent les futurs.

    Paris est attendu en baisse à 3950

    Le nombre de cas de Cov 19 augmente considérablement  aux US: 3533 ( + 590 aujourd'hui)

    12
    Lundi 16 Mars à 13:11

    yep.quand l'OMS a donné l'alerte tous les personnes revenant de chine aurait du être confiné.ce qui n' a pas été fait.les politiciens n'ont pas fait leurs travail.de plus ils ont laissé partir les gens pendants les vacances scolaires se qui a aggravé la situation.le corrona virus est tout simplement le sras connu en 2003 pour avoir fait 800 morts.on aurais déjà un vaccin si les politiciens avait donné de l'argent pour la recherche.c'est purement scandaleux et certain devrait finir en prison.faut sauver les banques et leurs système en faillite au lieu de changer.se sont les pauvres qui vont encore morflé dans l histoire.pour les municipales le taux d'abstention est de 56% .ce n'est pas du qu au virus.les gens n ont plus confiance dans la classe politique en générale.c'est un désaveux de la classe politique entière.faire la réforme des retraites en moins 2 mois pour se prendre une veste aux municipales vaut mieux que sa soit maintenant quand 2022 aux présidentielle.personne n'est dupe.macron nous prend pour des idiots.merci pour tes articles.bye

    13
    Francis
    Lundi 16 Mars à 14:59

    Jolie glissade du CAC encore ce matin. Apparemment, il n'y a plus grand chose pour l'arrêter avant 2700 points, si l'AT peut être d'une quelconque utilité dans les circonstances actuelles.

    14
    Francis
    Lundi 16 Mars à 18:09

    Petite pensée compatissante pour notre administration fiscale qui ne doit plus avoir beaucoup de recettes de TVA. 

    15
    Lundi 16 Mars à 21:40

    Lundi , Baisse de 5,8 % à Paris. Le Cac à 3881 On défend les 3900, le dernier support. Massacre de tout ce qui est lié au transport et déplacements

    Forte baisse de WS lundi  soir : 12%,la plus forte baisse depuis 1987, malgré les liquidités de la FED (1000 Mds au REPO). Le S&P 500 enfonce, à 2386, le support de 2480 datant de 2011. Inquiétant et on n’a plus aucune référence.la FED ne peut pas relancer l’économie qui est mise en confinement.

    16
    jackbenoit
    Mardi 17 Mars à 21:23

    3632 au plus bas pour le CAC , y a pas à dire cette économie créée par les mondialistes c'est du vent . Revenir au local dans la mesure ou c'est raisonnable c'est à dire quand on dispose des matières premières ou de gens qualifiés serait la meilleure solution pour tourner la page de ce virus importé de Chine . Au lieu de cela on voit nos dirigeants recommencer à dilapider l'avenir en donnant à nouveau de l'argent aux entreprises ...les banques centrales vont remettre de l'argent en faisant tourner la planche à billets , bref l'avenir s'annonce très sombre pour les Français , l'inflation va continuer de laminer ceux qui sont déjà descendu dans la rue depuis 18 mois , ce n'est pas la baisse temporaire du pétrole qui pourrait durablement y remédier .

    Dire qu'il y a quelque temps on rabotait toutes les dépenses utiles et aujourd'hui on donne sans compter, il y en a un peu marre de ces gouvernants qui nous prennent pour des billes ! 

    17
    FST
    Mercredi 18 Mars à 10:47

    La première erreur du gouvernement c'est de ne pas avoir assez de masque pour la population afin d'éviter la propagation du virus. 

    Surtout que l'on sait qu'au bout de 3 jours, on double le nombre de contaminées.

    En France on nous fait croire que le port du masque est un luxe alors qu'en chine ,ils en portent tous un...

    18
    aziz
    Mercredi 18 Mars à 12:30

    Le BRUT WTI a 25 USD c'est pour bientôt ...

    19
    Francis
    Mercredi 18 Mars à 18:31

    Coincé devant l'ordi à regarder les actions s'effondrer, les taux monter et le pétrole se liquéfier. Le tableau commence à faire vraiment peur.

    Un petit update à mi-semaine, si cela vous est possible, pour y voir plus clair...

    20
    Jeudi 19 Mars à 09:39

    Update à mi semaine
    A la suite de votre demande. D’autant que vous avez plus de temps pour lire.

    Pourquoi  est-on  puni d’un mois de confinement ? Parce que la violence de cette  crise n’a pas été anticipée. Les politiques ont pris des décisions qui auraient dû être prises par le corps médical. On n’a pas pris les bonnes décisions , au début de la crise. On n’en parlera samedi : absence de moyens de protection et surtout absence de tests de détection. Pourquoi la Corée a-t-elle stabilisé son nombre de malades, alors que la France et l’Italie continuent à augmenter le  leur, malgré les mesures de confinement ?

    Pour les marchés, c’est la dégringolade. Les tombereaux annoncés de liquidités de la FED de la BCE n’y font rien. 750 Mds pour la BCE cette nuit (6% du PIB). Nous sommes face à une situation que nous avons jamais vécu. La bourse est habituée à raisonner par rapport aux bénéfices, alors  que là maintenant nous nous trouvons avec une économie arrêtée, face à des problèmes de trésorerie dans un premier temps, de faillite dans un deuxième temps. Toutes les entreprises dédiées au tourisme aux transports ne pourront pas poursuivre leur activité après 3 mois  sans chiffre d’affaires. Elles feront faillite. Dans ce cas le prix de leurs actions vaudra zéro ; c’est ce que les marchés anticipent. Il en est de même pour  celles qui extraient le gaz de schiste. Il devient impossible pour elle de survivre avec un prix à 20 $ alors que leur coût de revient est à 40$. C’est donc la faillite assurée de ces entreprises mais aussi par effet domino des banques qui les ont financés. On a remplacé l’analyse des  rapport cours /bénéfice et l’analyse chartiste associée par la probabilité de faillite de certaines  valeurs.


    Que faut-il faire ? Essayer de mettre à l’abri le maximum de cash. « Cash Is King ». Soit en couvrant ses positions ; ce qui est toujours possible, avec les puts, les turbos ou même le BX4. Soit en vendant les titres qui ont le moins perdu. Psychologiquement c’est mieux d’agir  très modérément  que de regarder passivement la baisse.
    La dégringolade risque de continuer tant qu’on n’aura pas atteint le pic  de l’épidémie aux États-Unis.
    La volatilité est trop forte pour assister à une remontée durable. Maintenant il faut se poser la question des valeurs qui vont remonter à leur niveau d’avant crise. Ce qui ne sera pas le cas de toutes.

    Ouverture  supérieure à 3%  jeudi, après les 750 Mds de la BCE . Surtout une détente sur les marchés obligataires de 30 pts. Le pétrole remonte à 23$.

    Bon courage à tous. Prenez soin de vous. Ne vous exposer pas inutilement

    21
    Francis
    Jeudi 19 Mars à 10:37

    Merci...

    22
    Vendredi 20 Mars à 19:11

    yep.faut il retiré une partie de ses économie a la banque?

    23
    Vendredi 20 Mars à 23:12

    il faut se poser la question des petites banques et des entreprises qui pourraient faire faillite. Les grosses seront toujours soutenues.

    Certaines entreprises, ayant besoin d'être recapitalisées pourraient être nationalisées à un prix ridiculement bas ( air France, Renault ?...)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :